International › AFP

« Invincibles », « hypersoniques » ou invisibles : les nouvelles armes de la Russie

Ils sont « invincibles », « hypersoniques », d’une portée illimitée ou invisibles des radars : un an après avoir fait sensation en présentant la nouvelle génération de missiles russes, Vladimir Poutine a détaillé mercredi les avancées de ces programmes.

Lors de son discours annuel au Parlement, le président russe a appelé les Américains à « calculer la portée et la vitesse de nouveaux armements ». « Qu’ils calculent et que seulement après ils prennent leurs décisions susceptibles de créer de nouvelles menaces sérieuses pour notre pays et qui conduiront, évidemment, à des représailles de la Russie », a-t-il dit.

– Avangard, missile hypersonique –

Les missiles hypersoniques russes Avangard (« avant-garde » en russe), qui filent à Mach 20, sont capables de changer de cap et d’altitude et « pratiquement invincibles », selon M. Poutine, qui compare leur développement « à la création du premier satellite artificiel de la Terre ».

La production en série de ces missiles, testés avec succès en décembre 2018, a déjà commencé, a-t-il annoncé mercredi. Leur vitesse a alors atteint Mach 27 et touché une cible située à environ 6.000 km, selon le ministère russe de la Défense.

Les premiers missiles de ce type doivent être livrés à l’armée russe en décembre prochain, a précisé de son côté le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou.

– Sarmat, du pôle Nord au pôle Sud –

Le missile lourd balistique intercontinental de cinquième génération Samart est censé surmonter toute sorte de systèmes de défense antimissile.

D’un poids dépassant 200 tonnes, ce missile est plus performant que son prédécesseur – le missile Voïevoda d’une portée de 11.000 km – et « n’a pratiquement pas de limites en matière de portée », selon M. Poutine.

Le Sarmat est « capable de viser des cibles en traversant le pôle Nord comme le pôle Sud », selon lui.

– Poséidon, drone sous-marin –

Le ministère russe de la Défense a dévoilé mercredi les premières images vidéo des essais de ce drone sous-marin à propulsion nucléaire.

Le premier sous-marin porteur de ces drones doit être mis à l’eau dès le printemps, a annoncé M. Poutine devant les parlementaires, insistant sur sa « portée illimitée ».


Le Poséidon est capable de se déplacer à plus d’un kilomètre de profondeur, à une vitesse de 60 à 70 nœuds, tout en restant invisible pour les systèmes de détection, selon une source au sein du complexe militaro-industriel russe, citée par l’agence officielle TASS.

– Peresvet, laser de combat –

Les caractéristiques techniques des systèmes laser de combat Peresvet (« très clair » en russe) sont classées secrètes. Selon des médias russes, ces systèmes mobiles sont en train d’être testés.

Vladimir Poutine a annoncé qu’ils seraient prêts au combat en décembre.

– Kinjal, « poignard » hypersonique pour l’aviation –

Testés avec succès en 2018, les missiles hypersoniques Kinjal (« poignard » en russe) ont atteint, lors des essais, toutes les cibles d’un taille d’une voiture à une distance de plus de 1.000 km, selon le ministère russe de la Défense.

Ils doivent notamment équiper les chasseurs Mig-31.

– Bourevestnik, l’oiseau à portée illimitée –

D’une « portée illimitée » selon le président, et capables de surmonter quasiment tous les systèmes d’interception, les missiles de croisière Bourevestnik (« oiseau de tempête » en russe) à propulsion nucléaire sont en train d’être testés par l’armée russe. Leurs caractéristiques techniques sont pour l’heure classées secrètes.

– Zircon, missile marin –

Actuellement à l’essai, le missile hypersonique Zircon (du nom d’un minéral utilisé par la joaillerie) vole à Mach 9, avec une portée de plus de 1.000 km, pour atteindre des cibles maritimes comme terrestres. Il peut être transporté par des bateaux de surface comme par des sous-marins, selon M. Poutine.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut