International › APA

Journée du paysan et lutte contre le terrorisme au menu de la presse en ligne burkinabè

Pas d'image

Les médias en ligne burkinabè commentent ce samedi l’actualité relative à la lutte contre le terrorisme, sans oublier la Journée nationale du paysan (JNP) en cours à Gaoua, dans le Sud-ouest.«JNP 2019 : Les efforts des acteurs du secteur agricole reconnus », affiche Burkina24.com, informant que 141 acteurs du développement rural ont vu leur mérite reconnu ce vendredi 26 avril 2019 à Gaoua, cité du Bafuji (source de vie en langue birifor).

Selon ce site d’information, «ces hommes et femmes l’ont été au nom des efforts qu’ils fournissent pour nourrir les habitants du Burkina Faso». 

Pour sa part, Lefaso.net informe que le défi de l’insécurité alimentaire est au centre des préoccupations, au cours de la JNP.

Le confrère rapporte que l’ouverture officielle de la 21e édition de la Journée nationale du paysan, a été marquée, hier vendredi par la remise de matériels, d’engrais et autres kits agricoles pour accompagner les acteurs du monde rural.

A l’occasion, poursuit Lefaso.net, l’on a aussi assisté  à l’ouverture de la foire des produits, à la visite des stands par le chef de l’Etat, à la décoration de 141 acteurs du monde rural dans le domaine agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique.


Le même journal en ligne relate que la vaste opération anti-terroriste menée depuis début mars dans l’Est du Burkina Faso a entrainé des replis des présumés jihadistes sur le territoire togolais.

«A cet effet, début avril, les forces de sécurité togolaises ont arrêté plus d’une vingtaine de jihadistes en provenance du Burkina Faso», écrit le confrère, citant les médias internationaux RFI et AFP.

A ce sujet, Wakatsera titre : «Togo: plus d’une vingtaine de présumés terroristes arrêtés et remis au Burkina», là où Fasozine.com mentionne : «Terrorisme: une vingtaine de djihadistes en provenance du Burkina Faso arrêtés au Togo».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut