International › APA

Justice, développement et sport au menu des journaux burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce lundi traitent de l’actualité liée aux questions de développement et sportives, sans oublier la justice avec le procès du putsch manqué de septembre 2015.Abordant le procès du coup d’Etat manqué, Aujourd’hui au Faso titre : «85 millions à des éléments du RSP: Mystère sur le motif de cette libéralité».

Ce journal privé relate que pour son quatrième passage à la barre, le général de brigade Gilbert Diendéré  était toujours confronté, vendredi dernier, aux questions et observations du ministère public.

«Soutenant avoir bénéficié de l’accompagnement de la hiérarchie militaire, il (Gilbert Diendéré) a fait savoir que, lorsqu’un homme n’est pas d’accord il dit non. Il reconnait avoir remis la somme de 85 millions de francs CFA à une dizaine d’éléments de l’ex-Régiment de la sécurité présidentielle (RSP) qui d’après lui, ont exprimé le besoin, afin de rejoindre leur lieu d’affectation», écrit Aujourd’hui au Faso.

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso fait observer que «si les trois premiers jours, il y avait de l’affluence à la salle des Banquets de Ouaga 2000, au 4e jour de l’interrogatoire du général Diendéré, la salle renouait avec ses fidèles «convives» : les acteurs du procès et les journalistes.

Sous un autre registre, le quotidien privé Le Pays, revient sur le rapport de l’Autorité supérieur de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), évoqué lors d’une conférence de presse, jeudi dernier à Ouagadougou


Le journal titre : «Audit de la gestion 2017 du gouvernement : les dépenses irrégulières de l’Etat s’élèvent à plus de 5 milliards de F CFA».

A ce sujet, L’Observateur Paalga affiche : «Rapport 2017 de l’ASCE-LC : Les magouilles prennent l’ascenseur dans l’Administration».

En sport, L’Observateur Paalga renseigne que le couperet de la Confédération africaine de football (CAF) est tombé sur la tête des Camerounais, soulignant que «le pays de papy +Paupol+ n’organisera pas la 32e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019)».

A son tour, Aujourd’hui au Faso s’exclame : «Organisation de la CAN 2019 : Biya et le Cameroun piégés dans un hors-jeu !».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut