International › AFP

Khashoggi: Ankara appelle à boucler l’enquête « le plus vite possible »

La Turquie a appelé lundi à terminer « le plus vite possible » l’enquête sur le meurtre début octobre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, au moment où le procureur général d’Arabie saoudite est à Istanbul pour rencontrer son homologue turc.

« Nous voyons tout naturellement l’intérêt à ce que nos procureurs partagent des informations et travaillent ensemble », a déclaré le chef de la diplomatie turque lors d’une conférence de presse à Istanbul.

« Il faut que cette coopération se poursuive, mais il ne faut pas qu’elle s’éternise ou tourne à la diversion. Il faut que cette enquête soit terminée le plus vite possible, que toute la vérité soit révélée », a-t-il ajouté.

Ces déclarations surviennent alors que le procureur général d’Arabie saoudite Saoud ben Abdallah Al-Muajab est à Istanbul où il a rencontré le procureur turc chargé de l’enquête Irfan Fidan.

Après cette rencontre, le procureur saoudien devait se rendre au consulat de son pays à Istanbul.

C’est là que Jamal Khashoggi, un journaliste critique du pouvoir à Ryad, a été tué le 2 octobre au cours d’une opération menée selon Ankara par 15 agents saoudiens.

Après avoir d’abord affirmé que le journaliste âgé de 59 ans avait quitté vivant le consulat, Ryad a reconnu qu’il était mort, mais a avancé plusieurs versions contradictoires qui laissent Ankara et les Occidentaux sceptiques.


Le gouvernement saoudien a ainsi tour à tour évoqué une « rixe » ayant mal tourné, puis un meurtre commis lors d’une opération qui n’était « pas non autorisée » et dont le pouvoir, à commencer par le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, n’était « pas informé ».

Les autorités saoudiennes ont interpellé 18 personnes et opposé la semaine dernière une fin de non-recevoir au président Recep Tayyip Erdogan qui réclamait leur extradition.

Plus de trois semaines après le meurtre, les enquêteurs turcs s’efforcent désormais de retrouver le corps de Khashoggi.

« A ce sujet, comme ceux qui ont commis ce meurtre se trouvent actuellement en Arabie saoudite, l’Arabie saoudite a une très grande responsabilité », a déclaré M. Cavusoglu lundi.

Après avoir fouillé une forêt proche d’Istanbul et une ville du nord-ouest de la Turquie, les enquêteurs ont inspecté la semaine dernière, à l’aide d’un robot, les réseaux d’égouts autour du consulat saoudien.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut