International › APA

La BAD lance un marché de titrisation synthétique d’un milliard de dollars

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, mercredi sur son site internet, la réalisation d’une titrisation synthétique estimée à un milliard de dollars américains et correspondant à un portefeuille de risque de crédit panafricain bonifié.Cette titrisation a été faite en partenariat avec la Commission européenne, Mariner Investment Group, LLC (Mariner), Africa50 et Mizuho International plc annoncent l’institution financière.

Une titrisation synthétique est une opération de titrisation pour laquelle les actifs sur lesquels sont normalement basés les flux des valeurs mobilières adossées (asset-backed security) ne sont pas vendus.

Dénommée Room2Run, elle couvre l’ensemble du continent africain et devrait permettre le transfert du risque de crédit mezzanine (dette la plus risquée, dont le remboursement est subordonné à celui de la dette dite senior ) sur environ 50 prêts provenant du portefeuille de prêts non souverains de la BAD, notamment dans les secteurs de l’énergie, des transports, des finances et des actifs de fabrication, explique le communiqué.

Conçu pour être un investissement à fort impact, Room2Run a été élaboré de façon à ce que la BAD puisse augmenter ses prêts en soutien à sa mission consistant à stimuler un développement économique durable et des progrès sociaux, selon le document.


Ainsi, la Banque s’est engagée à redéployer les capitaux libérés dans des projets d’énergies renouvelables en Afrique subsaharienne, y compris dans des pays fragiles à faible revenu.

« Nous enregistrons les déficits en infrastructures les plus persistants au monde, (mais) la Banque africaine de développement dispose de la stratégie nécessaire pour combler ces lacunes financières dans les infrastructures et Room2Run nous offre les capacités de la réaliser » a déclaré le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina.

Selon la note, Room2Run constitue le tout premier portefeuille de titrisation synthétique réalisé entre une banque multilatérale de développement et des investisseurs du secteur privé. Il lance également le recours à l’opération de titrisation et de transfert de risque de crédit sur le segment jusque-là inexploré des marchés financiers.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut