International › APA

La BEAC relève le taux de croissance des pays de la CEMAC

Le taux de croissance réel du Produit intérieur brut (PIB) des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait se stabiliser en 2018 à 1,7% contre 0,2% en 2017, a annoncé mercredi la Banque des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) au cours de la troisième session du Comité de politique monétaire (CPM).D’après le communiqué final dont APA a pu obtenir copie, la Banque centrale attribue cette légère embellie des économies de la sous-région « à la remontée des cours et de la production du pétrole brut, l’accélération de la mise en œuvre des réformes économiques, monétaires et financières prévues dans le Plan de réformes (PREF-CEMAC) et les programmes conclus avec le Fonds monétaire international (FMI).

Dans la foulée, le CPM situe le maintien de l’inflation sous le seuil communautaire de 1,7% contre 0,9% un an plus tôt, la réduction du déficit budgétaire hors dons à 0,3% du PIB contre 3,8% en 2017 tandis que le déficit extérieur courant hors dons reviendrait à 4,2% contre 4,5% en 2017.

Par ailleurs, le redressement du taux de couverture extérieur de la monnaie à 57,9% contre 57,5% l’année dernière.

Au regard des « perspectives macroéconomiques favorables de la sous-région et en appui à sa soutenabilité extérieure, le CPM a décidé de relever le Taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) de 2,95% à 3,50% ; de relever le taux de facilité marginale de prêt de 4,70% à 5,25%, de maintenir inchangé le taux de la facilité marginale de dépôt.


Le CPM a également opté de relever le taux de pénalité aux banques pour le porter de 7,00% à 7,55% et de maintenir inchangé les coefficients des réserves obligatoires.

Ces mesures a indiqué la BEAC viennent en soutien aux programmes économiques et financiers en cours d’exécution dans la sous-région.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut