International › APA

La campagne présidentielle règne en maître dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, parvenus à APA ce jeudi, à deux jours de la fin de la campagne électorale, se font l’écho des activités des cinq candidats à la présidentielle du 24 février prochain.« Les 5 (candidats) se disputent la der », indique L’Observateur. Ce journal fait savoir qu’Idrissa Seck a été pris « en otage » par la foule à Diourbel (centre) et le Parti pour l’unité et le rassemblement (Pur) « fait sensation à Thiès ».

« Idy se paie la tête de Macky à Fatick », informe Vox Populi. En effet, le président sortant, rassuré par sa force, a récemment déclaré qu’il allait faire une sieste après le vote. En campagne dans la ville natale de son rival, Idrissa Seck lui répond : « prions qu’au soir du 24 février à 19 heures au réveil de sa sieste qu’on lui annonce qu’il a perdu l’élection et qu’il retourne à Fatick ».

En tout cas, Macky Sall « minimise ses adversaires », renseigne Vox Populi. Selon le candidat de la Coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) qui a organisé un meeting à Guédiawaye, dans la banlieue dakaroise, ses quatre adversaires « n’osent pas organiser un meeting dans un stade ».

Saluant l’engouement de ses militants, Macky Sall cité par Le Soleil, leur a demandé de « traduire la mobilisation dans les urnes » le jour du vote. De son côté, Ousmane Sonko a une toute autre lecture de la situation car persuadé que « le glas du système va sonner ce 24 février », rapporte le quotidien national.

Dans une interview accordée à WalfQuotidien, Pierre Goudiaby Atépa, candidat recalé à la présidentielle et un des soutiens d’Ousmane Sonko, estime que son candidat est « le meilleur », avant d’ajouter que « de tous (les candidats qu’il a rencontrés), c’est (Sonko) qui (l’)a le plus convaincu ».

L’AS, quant à lui, s’est entretenu avec le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne qui « démolit Idy et Sonko ». Pour le fidèle compagnon du président sortant, « le bilan d’Idrissa Seck se résume aux chantiers de Thiès et à leurs conséquences ».


Sous le titre, « Le nouvel homme », EnQuête dresse le portrait d’Idrissa Seck qui « revient toujours par-devant la scène après avoir touché le creux de la vague ».

Dans les colonnes de Vox Populi, le candidat Madické Niang, lors d’une caravane à Dakar, a chargé Ismaïla Madior Fall, le ministre de la Justice qui, selon lui, « fait partie des fossoyeurs » de la justice sénégalaise. De l’avis de ce journal, la forte mobilisation du Pur à Thiès et Tivaouane (ouest) prouve que la population de ces deux localités « acclament le Pur 100 ».

Par rapport aux mesures sécuritaires pour la bonne tenue du scrutin, Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l’Intérieur persiste et signe dans Sud Quotidien : « le scrutin se déroulera dans la transparence ».

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut