International › APA

La candidature de Faure en 2020 à la une de la presse togolaise

Pas d'image

La réponse, ce jeudi matin, du ministre des Affaires étrangères du Togo sur RFI au sujet de la candidature du président Faure Gnassingbé en 2020 pour briguer un quatrième mandat occupe la Une des sites d’informations togolais.« Avant 2020 : Le ministre Robert Dussey lance le débat sur la candidature de Faure Gnassingbé », titre l’agence Afreepress, notant que l’année 2020 n’est pas encore arrivée que la question de la candidature de l’actuel Président togolais, Faure Gnassingbé,, fait déjà débat.

« L’Union pour la République (UNIR), sa formation politique et son entourage prennent d’ores et déjà l’avance sur le temps et tiennent à situer l’opinion sur les intentions du Président Faure Gnassingbé dans le cadre de l’élection présidentielle de 2020 au Togo », écrit le confrère.

Selon le ministre des Affaires étrangères, poursuit-il, « le Président de la République Faure Gnassingbé sera candidat en 2020 conformément à la constitution togolaise à son article 158 qui remet à zéro le compteur des mandats déjà effectués ».

« Le concerné lui-même entretient toujours le mystère autour de sa prochaine candidature. Interrogé récemment sur le même sujet, M. Faure Gnassingbé avait botté en touche laissant le soin à sa formation politique de désigner la personne à même de défendre ses couleurs en 2020 », note Afreepress.

Pour sa part, Togo Breaking News indique que « le président togolais sera investi pour être candidat par l’Union pour la République (UNIR) pour briguer un nouveau mandat à la tête. C’est ce qu’a indiqué jeudi le ministre togolais des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur »

Le journal souligne que le Pr Robert Dussey estime que Faure Gnassingbé « devrait continuer son travail pour la transformation politique, économique et social du Togo ».

« Je ne vois pas comment il ne peut ne pas être candidat. Il doit être investi par le parti pour être candidat. Mais je pense que le président a tout intérêt, vu le travail excellent qu’il est en train de faire, de continuer à la transformation politique, économique et social du Togo », a indiqué Robert Dussey jeudi au micro de Rfi, cité par le site d’informations.


Ce dernier rappelle, par ailleurs, que le Chef de l’Etat lui-même a laissé entendre qu’il se donnait un temps de réflexion et qu’il prendrait sa décision au moment venu, lorsqu’il avait été interrogé sur le même sujet il y a un mois. « A y voir de près, ce débat ne vient que de s’ouvrir, même s’il est juridiquement remporté d’avance par le pouvoir », analyse Togo Breaking News.

Selon Global Actu qui traite également le sujet à sa Une, « cette réponse cinglante de ce ministre ne devrait pas être une surprise pour les Togolais ».

« La Constitution togolaise de 1992 modifiée le 8 mai dernier par l’Assemblée nationale, ajoute le journal, permet à Faure Gnassingbé de briguer encore deux (2) nouveaux mandats en plus des 3 qu’il fait à la tête du Togo ».

Sur le terrain politique, rappelle le confrère, le parti présidentiel se trouve renforcer par les 2 récentes élections. « Le 20 décembre 2018, il a gagné les élections législatives pendant qu’une importante partie de l’opposition boycottait ces élections. Le 30 juin dernier, les Togolais sont encore appelés aux urnes pour des élections municipales, les premières depuis 32 ans. Les résultats définitifs proclamés il y a quelques jours par la Cour suprême donne UNIR majoritairement gagnante avec plus de 800 sièges de conseillers municipaux sur les 1200 mis en jeu. »

« Il faut aussi dire le président du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, de son lieu d’exil, a récemment exhorté les Togolais à former des comités pour empêcher le 4ème mandat de Faure Gnassingbé », conclut Global Actu.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut