International › APA

La candidature de Khalifa Sall à la présidentielle en vedette dans les quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais parvenus vendredi à APA traitent principalement de la déclaration de candidature, depuis la prison dakaroise de Rebeuss, du maire de la capitale Khalifa Sall, à la présidentielle dont le premier tour aura lieu le 24 février 2019.« Khalifa plonge ! », « Khalifa Sall candidat », « Khalifa prend les devants », tels sont, entre autres les titres qui barrent respectivement les Unes de Le Quotidien, du Témoin et de Sud Quotidien.

Dans Le Quotidien, le maire emprisonné, et jugé actuellement en appel dans l’affaire de la Caisse d’avance de la Ville de Dakar, indique dans sa lettre publiée hier : « Nous puiserons dans cette épreuve l’énergie pour redresser le pays ».

Fustigeant la manière dont se déroule son procès, l’édile cité  dans Le Témoin, fustige « cette procédure (qui) ne présente pas de garantie à même d’assurer les droits de (sa) défense ».

« Les masques sont définitivement tombés avec le refus de la Cour d’appel de Dakar d’exécuter la décision de la Cour de justice de la CEDEAO qui a constaté ma détention arbitraire et le caractère inéquitable du procès », a-t-il poursuivi, avant d’officialiser cette idée (ou ambition) jusque-là inavouée en indiquant : « Oui je suis candidat à l’élection présidentielle du 24 février 2019 ».

Attendu hier devant la barre pour une déclaration, le maire de Dakar a décidé de bouder le procès comme l’ont fait la veille ses avocats. Et Vox Populi de souligner que « le maire de Dakar boycotte (dorénavant) son procès ».

Cela fait dire à WalfQuotidien dans sa Une que « le procès fonce dans l’impasse », au moment où même certains co-prévenus de Khalifa Sall « refusent de parler ».


Malgré tout, le juge Demba Kandji ne déroge pas de sa ligne de conduite. Sud Quotidien renseigne même qu’il « accélère la cadence », car c’est ce vendredi que vont débuter les plaidoiries dans le procès en appel de Khalifa Sall et Cie.

Cette situation n’ébranle pas outre mesure la formation politique du maire de Dakar, le Parti socialiste en l’occurrence. D’où cette manchette du quotidien national Le Soleil : « Le Parti socialiste soutient Macky Sall ».

Sur un tout autre sujet, les trois principaux médias publics sénégalais (RTS, APS, Le Soleil) inquiètent et l’AS indique qu’ils sont dans « l’œil du cyclone » à cause des remous internes constatés depuis quelques jours en leur sein.

En sport enfin, L’Observateur est revenu, en manchette, sur les objectifs que la Fédération sénégalaise de football (FSF) a assignés au sélectionneur national Aliou Cissé, à savoir aller au moins jusqu’en finale à la CAN 2019, au Cameroun.

Cependant « viser la finale en 2019, c’est condamner déjà Aliou Cissé »,  alerte l’ancien international Ferdinand Coly, membre de la Génération 2002 au même titre que l’actuel coach.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut