International › APA

La CMA renonce à réglementer la vie publique à Kidal

La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) annonce, dans un communiqué reçu mardi à APA, avoir renoncé aux mesures qu’elle avait prises pour réglementer la vie publique à Kidal et qui portaient notament sur l’interdiction de la vente et de la consommation d’alcool dans cette ville au nord du Mali.Les mesures prises par la CMA portaient également sur  l’obligation pour tout étranger à Kidal d’avoir un tuteur local et le renforcement du pouvoir du cadi, juge traditionnel.

Si la CMA qui administre depuis plusieurs années la ville de Kidal explique sa décision par «un souci d’apaisement », il reste que les mesures qu’elle avait prises avaient soulevé une levée de boucliers, notamment de la part du Comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.


Qualifiant  de « nulles et de nul effet » ces mesures, le Comité a jugé qu’elles « constituent une violation de l’accord et des prérogatives régaliennes de la République du Mali ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut