International › APA

La condamnation du chef religieux Béthio Thioune fait la Une des quotidiens sénégalais

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA traitent pour l’essentiel de la condamnation à 10 ans de travaux forcés du chef religieux, Béthio Thioune, dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam.« Lourde peine pour Béthio », barre à sa Une le quotidien national Le Soleil avant de préciser à sa page 15 que « le guide des Thiantacounes (branche de la confrérie soufie des mourides) est condamné à 10 ans de travaux forcés au même titre que son chambellan Cheikh Faye ».

Le même journal informe que dix co-accusés du guide religieux ont écopé de 15 ans de travaux forcés là où seuls trois accusés ont bénéficié de l’acquittement.

« En rendant hier son verdict dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam, la chambre criminelle de Mbour a ordonné la confiscation des biens du guide des Thiantacounes. Avec cette décision, Cheikh Béthio Thioune perd donc Médinatoul Salam, ses terres et autres biens dont il dispose », écrit de son côté le quotidien L’AS.

Malgré cette « décision (jugée) satisfaisante » par l’avocat de la partie civile, Me Khassim Touré, le journal signale que « les familles des victimes ont refusé de se prononcer pour avoir été déçues d’une justice +à la solde des nantis+ ».

Vox Populi s’intéresse à cette condamnation et informe que « les familles de Bara Sow et Ababacar Diagne (les deux victimes) +ont été+ dédommagées à hauteur de 200 millions ».

De son côté, SudQuotidien donne la parole au spécialiste en en droit pénal, le professeur Mady Mary Bouaré qui soutient que Béthio Thioune « peut faire revenir cette affaire devant la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Dakar » parce que n’étant pas en fuite et ayant obtenu des autorités sénégalaises l’autorisation de sortir du territoire pour des raisons médicales.


Sous le titre « Cheikh et Mat », Le Quotidien revient sur cette même actualité et dresse le portrait de Béthio Thioune en faisant remarquer qu’il est « marié à 7 femmes (et est le) père de plusieurs enfants ».

Sur un tout autre sujet, Enquête s’intéresse au marché de la sûreté de l’aéroport international Blaise Diagne et arbore ce titre : « Le gré à gré qui fâche ». Dans ses colonnes, le journal soutient que le très convoité contrat de 6 milliards par an de la sûreté de l’AIBD « est de nouveau octroyé à Teranga Sûreté aéroportuaire » à travers un « gré à gré » comme ce fut le cas lors de la mise à disponibilité de l’infrastructure en 2017.

Le quotidien spécialisé Stades consacre sa parution du jour à la demi-finale retour de la ligue des champions européens devant opposer Liverpool au FC Barcelone et se demande s’il s’agira d’un come-back pour les Anglais ou d’une confirmation pour les Espagnols.

En l’absence des deux attaquants de Liverpool que sont Salah et Firminho, le journal estime que c’est « Supermané » qui a les clés pour porter ses coéquipiers.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut