International › APA

La Confemen pour une synergie des actions en faveur de l’éducation en Afrique francophone

Pas d'image

Le secrétaire général de la Conférence des ministres de l’Éducation des Etats et gouvernements de la Francophonie (Confemen), Abdel Rahamane Baba-Moussa, a plaidé, jeudi à Dakar, pour une synergie des actions en faveur de l’éducation, a constaté APA.« La capitale sénégalaise est le lieu de convergence de plusieurs institutions internationales chargées de la Francophonie et de l’Éducation (et) nous souhaitons travailler en synergie avec toutes ces institutions pour l’atteinte des objectifs fixés dans ce domaine », a notamment dit M. Baba-Moussa qui s’exprimait à l’occasion de la réunion du groupe de travail des correspondantes et correspondants nationaux de la Confimen.

Présidant l’ouverture de cette rencontre, le ministre de l’Éducation nationale du Sénégal, Mamadou Talla, a souligné que malgré les avancées notées dans la plupart des pays, des efforts restent encore à faire sur le plan de la gouvernance des systèmes éducatifs, notamment en ce qui concerne le pilotage axé sur les résultats.

Ce dernier suppose, en effet, une plus grande responsabilisation des acteurs de l’éducation et une culture de la reddition des comptes.

Le ministre de l’Éducation a, par ailleurs, rappelé que le Sénégal accorde une grande importance à cette question et cela se traduit dans le Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Équité et de la Transparence du secteur de l’Éducation et de la Formation (PAQUET) dont la gouvernance fait partie des grandes orientations à mettre en œuvre.


Réitérant sa « disponibilité et l’engagement du Sénégal », pays hôte de la Confemen, à poursuivre son soutien au bon fonctionnement de l’institution, Mamadou Talla a rappelé que l’amélioration de la qualité et de la gouvernance des systèmes éducatifs est une action permanente qui nécessite des efforts continus.

Prévue pour durer trois jours, la réunion des correspondants de la Confemen examinera les rapports technique et financier de 2018, l’état de mise en œuvre de l’évaluation PASEC2019, le bilan du plan de recouvrement des arriérés des contributions statuaires et la proposition d’un nouveau plan de recouvrement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut