International › APA

La Côte d’Ivoire a besoin de policiers bien «formés et disciplinés» (Ministre)

La police nationale ivoirienne a besoin dans ses rangs de policiers bien « formés et disciplinés », a déclaré lundi à Abidjan, le ministre ivoirien de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité lors du baptême de la 41ème promotion 2017-2019 de l’Ecole nationale de police où la formation dure 12 mois pour les sous-officiers, 18 mois pour les officiers et 24 mois pour les commissaires.«Seuls les plus méritants  et les plus disciplinés intégreront le corps de la police à l’issue de leur formation. Ce ne sont pas des paroles en l’air,  votre promotion en a eu la preuve », a indiqué le ministre face au 1272 nouveaux policiers parmi lesquels cinq de nationalité togolaise.

Poursuivant, il a insisté que la police nationale ivoirienne  a besoin dans ses rangs de policiers  bien «formés, disciplinés et loyaux vis-à-vis de la déontologie de leur métier, des lois et règlements de l’Etat et des institutions de la  République».

 « 14 de vos camarades de promotions  dont un officier et 13 sous-officiers ont été radiés de la police et de l’école nationale de police  pour manquements à la discipline, au  code de déontologie et comportement   de nature à porter atteinte à l’honneur du corps qu’ils ont choisi de servir », a rappelé d’un ton ferme le ministre.


La marraine de la promotion, la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, a quant à elle, « salué l’excellence des relations et de collaboration avec  son collègue de la sécurité, l’inestimable travail de sécurisation des examens  grand à tirage (de l’éducation) ».

 « Vous emprunter ce métier au moment où notre pays consolide son vécu démocratique (…) Dans  ce contexte, vous aurez votre partition à jouer  en tant que policier », a fait savoir la marraine de cette promotion, invitant  ses filleuls à être irréprochables, là où les autres se contentent d’être corrects.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut