International › APA

La Côte d’Ivoire abrite en septembre l’Assemblée générale de la coopération africaine d’accréditation

Pas d'image

La Côte d’Ivoire abrite en septembre 2019 l’Assemblée générale de la coopération africaine d’accréditation (AFRAC), un évènement qui se déroulera pour la première fois en Afrique de l’Ouest francophone, selon une note transmise dimanche à APA.L’information a été donnée par la direction du Système ouest africain d’accréditation (SOAC), à l’occasion du 1er Atelier national d’information sur le cadre réglementaire et les services du SOAC, tenu à Abidjan, le 22 mai 2019, en présence des autorités ivoiriennes et des organisations régionales. 

Le SOAC, organisme d’accréditation couvrant les États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), comprenant huit pays de l’Afrique de l’Ouest, envisage de vulgariser à travers des ateliers nationaux, les textes réglementaires de l’organisme, qui se hisse aujourd’hui comme un modèle atypique dans la région.     

En tant qu’organisme d’accréditation, le SOAC évalue la conformité des produits et des services. L’institution a délivré en avril 2019, à Abidjan, ses premiers certificats d’accréditation à six laboratoires dont quatre issus de la Côte d’Ivoire, un du Bénin et un autre du Togo.

Les certificats d’accréditation de la SOAC ont été notamment délivrés à six laboratoires dont cinq selon la norme ISO CEI 17025 dans le domaine de l’agro-alimentaire et un selon la norme ISO 15189 (Institut national d’hygiène du Togo) : trois sont issus du secteur public et trois autres du secteur privé.

 « C’est donc avec une fierté de noter que nos organismes d’accréditation progressent à grands pas, particulièrement le SOAC qui vient d’être admis membre associé de la coopération internationale d’accréditation des laboratoires (ILAC) », a annoncé Carlos Mbaye Babacar, ambassadeur et représentant résident de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en Côte d’Ivoire.

Il a rappelé que « la mise en place du Système d’accréditation de la CEDEAO (ECORAS), dans lequel le SOAC joue un rôle majeur car couvrant huit des Etats membres, découle de la mise en application de la Politique régionale de la qualité de la CEDEAO (ECOQUAL)».      

Pour l’Union européenne, l’opérationnalité du SOAC après la délivrance des six premières attestations d’accréditation en avril 2019, suivie de son passage de membre affilié à membre associé de la Coopération Internationale d’Accréditation (ILAC) en  moins d’un an est un « événement historique ».

Le SOAC est appuyé par le Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO), financé par l’Union européenne à hauteur de 12 millions d’euros et mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI).


Ce programme soutient l’implémentation de la Politique régionale de la qualité de la CEDEAO (ECOQUAL) dont l’objectif est de garantir au consommateur l’accès à des produits de qualité tout en appuyant le développement du commerce entre la région ouest-africaine et le reste du monde.

L’UE a financé trois grands programmes régionaux dans le domaine de la qualité depuis 2001 : l’ECOQUAL adoptée en 2012, le Système Régional d’Accréditation (SRA) de la CEDEAO où l’on retrouve l’organisme du Nigeria (le NINAS) et celui du Ghana (GhaNAS) et le SOAC pour les pays de l’UEMOA. 

 Il est prévu en Côte d’Ivoire, le démarrage prochain du Programme de Partenariat Pays (PCP), le nouveau cadre de partenariat adopté par l’ONUDI à l’issue de sa quinzième conférence générale. Le but est d’accompagner les efforts nationaux d’industrialisation dans le cadre des objectifs de développement durable. 

Le Système Ouest Africain d’Accréditation (SOAC) a été créé en 2010 par le Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) portant schéma d’harmonisation des activités d’accréditation, de certification, de normalisation et de métrologie au sein de l’UEMOA.

L’objectif, à l’instar des autres régions et Etats, est de doter les pays membres d’un organisme d’accréditation à même d’évaluer la compétence des organismes d’évaluation de la conformité, notamment les organismes de certification, les organismes d’inspection et les laboratoires.

La Côte d’Ivoire a été retenue après appel à candidature ouvert à l’ensemble des Etats membres pour abriter le siège de l’institution. C’est dans ce cadre que le lancement officiel des activités du SOAC s’est d’ailleurs tenu en mars 2018 à Abidjan. 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut