International › APA

La Côte d’Ivoire présente à Paris les opportunités d’investissements dans sa filière riz

Pas d'image

La Côte d’Ivoire participe à la 56è édition du Salon international de l’agriculture de Paris (SIA) où elle présente les opportunités d’investissements dans sa filière riz, a constaté APA sur place dans la capitale française. L’Agence pour le développement de la filière riz en Côte d’Ivoire (Aderiz), la nouvelle structure de l’Etat en charge du secteur riz, «vante» au cours de ce Salon les atouts de la filière riz aux différents investisseurs potentiels.  

Pour Yacouba Dembélé, Directeur général de l’Aderiz, la Côte d’Ivoire a des « atouts avec sa filière rizicole ambitieuse qui a des potentiels importants pour des partenaires étrangers ».

«Nous avons des atouts et des besoins importants à satisfaire. Nous avons opté pour le secteur privé. Au niveau de la production, ce sont des besoins importants d’implants qu’il faut financer. En matière de transformation de riz, sans usine on ne peut pas faire de riz blanchi en Côte d’Ivoire, donc il y a des opportunités d’investissements pour la transformation du riz en Côte d’Ivoire », a expliqué M. Dembélé.

Selon lui, l’Etat a donné les premières impulsions, mais cela ne suffit pas. Pour développement, a-t-il ajouté, « nous avons besoin de partenaires extérieures pour nous aider à développer la transformation du riz en Côte d’Ivoire».


Le patron de l’Aderiz a également relevé l’intérêt de son pays à organiser un circuit de distribution. « Nous importons beaucoup de riz et la distribution du riz importé est pratiquement parfaite. Nous avons besoin de développer le secteur du riz produit en Côte d’Ivoire », a insisté M. Dembélé.

L’Aderiz a pour mission de satisfaire à travers la production locale l’ensemble des besoins de consommation nationale en riz de bonne qualité et de dégager des surplus à exporter.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut