International › APA

La Côte d’Ivoire veut renforcer le cadre légal des activités pétrolières et gazières

Pas d'image

Un atelier sur le contenu local des activités pétrolières et gazières en Côte d’Ivoire s‘est ouvert mardi à Grand-Bassam, au Sud-est d’Abidjan, avec pour objectif d’adopter un nouveau cadre légal et règlementaire visant à renforcer le développement du secteur.Cet atelier qui se déroule du 11 au 14 juin 2019, à Grand-Bassam, a  été officiellement ouvert par le ministre ivoirien du Pétrole, de  l’énergie et des énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé. Il a réuni  plusieurs acteurs de l’industrie pétrolière et gazière.  

M.  Cissé a indiqué que cette réforme s’inscrit dans la « vision » du chef  de l’Etat qui veut faire en sorte que les jeunes et les entreprises  locales puissent effectivement bénéficier des fruits de la croissance et  participer au développement de la Côte d’Ivoire dans les secteurs  pétrolier et gazier. 

Cela, dira-t-il, « passe  nécessairement par le développement du contenu local qui n’est autre que  la promotion de la participation de la main d’œuvre, des biens, et des  entreprises locales, dans toute la chaîne de valeur de l’industrie  pétrolière et gazière en Côte d’Ivoire ». 

Il  s’agit notamment d’ « utiliser le potentiel des secteurs pétrolier et  gazier comme source directe de créations d’emplois pour les jeunes, de  transfert de technologie et de catalyseur pour le développement d’un  tissu industriel national dans le secteur pétrolier », a-t-il souligné.  

Ce  cadre de réflexion devrait  permettre de « prendre l’initiative  courageuse de définir des stratégies et politiques de contenu local  efficaces et appropriées au potentiel pétrolier et gazier de notre pays  », a-t-il poursuivi,  tout en insistant sur le maintien de la confiance  et l’attractivité du secteur vis-à-vis des investisseurs privés  notamment étrangers.   

L’Etat de Côte d’Ivoire  envisage,  à travers le contenu local qui constitue un instrument de  politique majeur, réduire le taux de chômage de la jeunesse ivoirienne  en favorisant l’augmentation de l’offre d’emploi directe et indirecte  dans le secteur.


Pour la mise en œuvre de cette  nouvelle politique, la direction générale des hydrocarbures a dressé un  état des lieux du contenu local dans le secteur pétrolier et réalisé un  benchmark des politiques de certains pays africains plus avancés, ce  qui devrait permettre d’adapter l’offre aux besoins de la Côte  d’Ivoire. 

Le directeur général des  hydrocarbures de Côte d’Ivoire,  Jean-Baptiste Aka, a fait savoir que   sur cette base, sa direction a « élaboré des projets de textes,  notamment un avant-projet de loi et un projet de décret d‘application »  sur le contenu local des activités pétrolières et gazières. 

Au  cours cet atelier, il s’agira en outre pour tous les acteurs et les  parties prenantes, de passer en revue l’ensemble des dispositions  contenues dans lesdits projets de textes proposés et de les amender, en  tenant compte des réalités et de l’environnement propres à la Côte  d’Ivoire. 

Les sociétés privées intervenant  dans le secteur pétrolier prennent part à cet atelier ainsi que les  acteurs en charge de la production pétrolière et gazière, les  distributeurs, les sociétés de service, les organisations syndicales  et  les autres ministères impliqués.   



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut