International › APA

La Covid-19 en taille patron dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, reçus vendredi à APA, s’intéressent prioritairement au spectre de la troisième vague du nouveau coronavirus.Libération indique qu’au Sénégal, « la barre des 1600 cas actifs (est) franchie ». Dans ce journal, Docteure Matshidiso Moeti, Directrice régionale du Bureau de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique déclare : « (On) vient de vivre la semaine la plus désastreuse de l’histoire des pandémies sur le continent ».

Dans EnQuête, la spécialiste botswanaise soutient que cette tendance risque de se poursuivre parce que « le nombre de cas se multiple par deux tous les 18 jours contre 21 jours il y a tout juste une semaine ».

Avec la « remontée des cas de Covid », souligne WalfQuotidien, il y a un « risque d’embouteillage en réanimation ». Cité par ce journal, Docteur Mohamed Lamine Ly, expert en Santé publique, estime que le Sénégal a intérêt à miser sur la responsabilisation des communautés. Toutefois, explique-t-il, les autorités doivent adopter « une posture d’exemplarité et (tenir) un langage de vérité en tout temps et en tout lieu ».

De son côté, Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, a appelé, dans Sud Quotidien, à « la mobilisation communautaire » en s’inscrivant notamment « dans une permanente riposte ».


L’Observateur, quant à lui, ouvre ses colonnes à Khadim Bamba Diagne. Le Directeur scientifique du Laboratoire de recherches économiques et monétaires (Larem) estime que « si l’Etat décide d’appliquer des mesures restrictives, cela peut avoir un impact négatif sur l’économie. Mais s’il laisse les activités continuer, l’impact (sera modéré) ».

En tout cas, les statistiques du travail au Sénégal en 2020 montrent l’effet désastreux du nouveau coronavirus. Il ressort du Rapport annuel de la Direction des Statistiques du Travail des Etudes (DSTE), exploité par Vox Populi, qu’il y a entre autres « 233 établissements fermés, 1662 emplois perdus, 2813 plaintes pour chômage technique, licenciement pour motif économique et 991 procès-verbaux de conciliation ».

L’AS en conclut que ces chiffres « effarants » sont celles « d’une année covidée ». Toutefois, relativise ce quotidien, l’économie sénégalaise a résisté au choc avec l’ouverture déclarée de « 1580 établissements qui ont généré 8180 emplois ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut