InternationalAPA




La CPI confirme la condamnation de Bemba pour subornation de témoins

La Cour pénale internationale (CPI) a confirmé en appel, lundi 17 septembre, la condamnation prononcée en première instance au mois…

La Cour pénale internationale (CPI) a confirmé en appel, lundi 17 septembre, la condamnation prononcée en première instance au mois de mars 2018 à l’encontre du sénateur et ancien vice-président de la République congolaise, Jean-Pierre Bemba à 12 mois de prison ferme et à une amende de 300.000 euros pour subornation de témoins.Jean-Pierre Bemba ne sera cependant pas renvoyé en prison qu’il venait de quitter en juin dernier, après dix ans de détention, la CPI l’ayant acquitté en appel des charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis par ses miliciens en République centrafricaine.

C’est suite à sa condamnation en première instance par la CPI dans cette affaire de subornation de témoins que la candidature de Jean-Pierre Bemba à la présidentielle a été rejetée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la loi électorale interdisant à une personne condamnée pour  corruption à se présenter à l’élection.