International › APA

La «détérioration» de la vie politique ivoirienne inquiète les personnes en situation de handicap

La Coordination des associations de personnes handicapées de Côte d’Ivoire (CAPH-CI) a exprimé, mardi, son inquiétude après la « détérioration de la vie politique ivoirienne», invitant dans la foulée les acteurs à la décrispation. « Depuis plusieurs semaines, la CAPH-CI fait le triste constat d’une détérioration de la vie politique ivoirienne. Cette malheureuse situation se matérialise au travers des discours des différents acteurs de la scène politique », a confié à APA, le président de cette structure Yacouba Koné.

 Poursuivant, il note «dans ces discours les prémices de certains éléments ayant  conduit à la récente crise post-électorale de 2010».

 « La Coordination des Associations de personnes en situation de handicap de Côte d’Ivoire, ne pouvait rester indifférente face à cette situation qu’elle qualifie de menace pour la cohésion et la paix sociale », a insisté M. Koné qui « exhorte tous les acteurs à user d’un ton rassembleur dans leurs différentes interventions ».

Par ailleurs, la question du recrutement des personnes avec handicap est une préoccupation pour sa coordination.

En plus du recrutement exceptionnel à la fonction publique dont il est l’un des bénéficiaires, le Président plaide pour  « un fond entrepreneuriat en faveur des personnes handicapées non diplômées avec un comité de gestion inclusif ».


« Les personnes en situation d’handicap souhaite une  représentativité des personnes handicapées au  Sénat  et au Conseil économique social et environnemental », a également soutenu Yacouba Koné.

Quelque 158 personnes en situation d’handicap ont été retenues à la Fonction publique à l’issue d’un recrutement dérogatoire au cours de l’année 2018.

 Le gouvernement ivoirien  a décidé de reconduire l’opération pour les années 2019  et  2020  en vue de faciliter l’insertion professionnelle des personnes en  situation de handicap et  de  réduire significativement la pauvreté  dans le milieu de ces personnes vulnérables.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut