International › APA

La gouverneure générale du Canada en vedette dans la presse burkinabè

La presse burkinabè de ce jeudi commente largement l’actualité nationale marquée par la visite d’Etat au Burkina Faso de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, officiellement accueillie la veille à Ouagadougou.L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso arbore en première page : «Visite Gouverneure générale du Canada : 21 coups de canon pour Julie Payette», avant d’ajouter qu’il y a eu également «Standing-ovation à l’Assemblé nationale».

A son tour, le quotidien public Sidwaya rapporte qu’arrivée dans la nuit du 23 octobre 2018 à Ouagadougou pour une visite d’Etat de 96 heures, la Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, a été officiellement accueillie par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, hier 24 octobre au Palais de Kosyam.

Sous le titre : «Burkina-Canada : solidifier 56 ans de relations», le journal précise qu’il s’agit du premier séjour en Afrique, de la Gouverneure générale du Canada.

«Cet honneur fait au pays des Hommes intègres a été salué, hier mercredi 24 octobre 2018, par un +accueil des plus chaleureux+», croit savoir Sidwaya.

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso affiche en manchette : «Visite Gouverneure générale du Canada : Julie Payette prête à épauler le Burkina contre le terrorisme».

Le Pays, autre quotidien privé, renchérit en plaquant à sa une, ces propos de l’hôte de marque du Burkina Faso : «Nous sommes à vos côtés dans la lutte contre le terrorisme».


Abordant un autre sujet, Le Pays mentionne : «Procès du putsch manqué : Salifou Sawadogo dit être victime de manigance à l’intérieur du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir, Ndlr)».

A ce propos, Sidwaya souligne que «Salifou Sawadogo se sent abandonné par le CDP», là où L’Observateur Paalga est interrogatif : «Salifou Sawadogo vendu par sa famille politique ?».

Le quotidien cité en premier lieu, rappelle que l’audience du procès du putsch s’est poursuivie le mercredi 24 octobre 2018 avec l’interrogatoire de Salifou Sawadogo, ex-ministre en charge de l’Environnement sous Blaise Compaoré et ex-député dont l’immunité a été levée pour se voir poursuivre de ce dossier du coup d’Etat.

«Il est accusé de faits d’attentat à la sûreté de l’Etat, de coups et blessures volontaires», fait observer Sidwaya.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut