International › APA

La grève des enseignants et la politique nationale font la Une des journaux ivoiriens

Pas d'image

La grève des enseignants et des sujets de politique nationale font la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, samedi, sur l’ensemble du territoire national.« Grève dans l’enseignement : le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly obtient l’accord de reprise », barre en Une Fraternité Matin.

Les universités rouvrent dès lundi, tandis que les syndicats du primaire et du secondaire consultent leurs bases aujourd’hui, ajoute le journal gouvernemental.

Après plusieurs heures de discussion avec le gouvernement, et après la libération de Johnson Kouassi et Joël Dadié, les enseignants mettent fin à leur grève en annonçant la reprise des cours pour lundi, précise Le Patriote, là où Le Nouveau Réveil pense que « rien ne s’arrange à l’université » après le blocage des salaires des enseignants.

Ce qui fait dire à Le Temps que le président Ouattara « bafoue la dignité des enseignants » en procédant à des suspensions et ponctions de leurs salaires.


En page politique, les journaux ivoiriens se font l’écho d’une réunion de l’opposition sur la reforme de la Commission électorale indépendante (CEI).

 « Réforme de la CEI et du code électoral : l’opposition appelle à des discussions sur l’environnement des élections à travers une union sacrée » autour du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié du pouvoir), Henri Konan Bédié, titre à ce propos Le Nouveau Réveil.

« Hier, à la maison du Pdci-Rda, Bédié, Affi et 22 partis d’opposition prennent une importante décision », fait remarquer à son tour Soir Info, quand L’Inter explique pourquoi l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro n’a pas signé le document qui a sanctionné cette réunion de l’opposition.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut