International › APA

La guéguerre PDCI-RHDP s’impose à la Une des journaux ivoiriens

Les journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national offrent un menu essentiellement composé de sujets politiques avec un accent sur la guéguerre en cours entre le parti unifié Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) et son ex-allié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-parti unique). « L’avenir du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) se trouve au sein du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix) », rapporte Le Jour Plus qui attribue ces propos à Bénoit Michel Coffi, membre du Bureau politique du PDCI.

La relation avec le RHDP « c’est tordu, mais ce n’est pas encore rompu», lance-t-il ensuite en direction de M. Bédié. « Ralliements massifs au RHDP : 100 millions F CFA aux indépendants ? », s’interroge de son côté Le Patriote avant de répondre : « rien que de l’intox ».

« Ceux qui viennent » au RHDP le font « librement », affirme pour sa part Amadou Soumahoro dans ce journal. Après sa victoire aux municipales, le maire de Tortiya sort de sa réserve et explique dans une interview accordée à L’Expression « pourquoi j’ai tourné le dos au PDCI pour le RHDP ».

 « La porte du RHDP est toujours ouverte », soutient de son côté, Bacongo Cissé, dans une interview exclusive à Fraternité Matin.

Municipales à Grand-Bassam/ dix jours après le « braquage » de sa victoire : Georges Ezaley (ndlr : maire sortant et candidat Pdci à sa propre succession) fait toute la lumière, affiche de son côté Le Temps, là où Le Jour Plus croit savoir ce que risquent Vremen, Sami Merrhy, Ezaley et les manifestants suite aux récentes violences postélectorales.


Selon Soir Info, des contrôleurs d’Etat ont fait une descente à la mairie de Grand-Bassam pour « voir clair » dans la gestion du maire sortant Ezaley.

Dans le même élan, LG Infos informe que la police a empêché, hier, une conférence de presse du candidat Evariste Méambly après l’invalidation du scrutin du 13 octobre dernier dans la région du Guemon.

« La rupture PDCI-RDR annonce de grands bouleversements » sociopolitiques en Côte d’Ivoire, souligne pour sa part un homme de Dieu en couverture de L’Inter.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut