International › APA

La guerre des chiffres de la présidentielle toujours au menu des journaux sénégalais

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA continuent de parler de l’élection présidentielle en surfant toujours sur la guerre des chiffres que se mènent depuis le jour du scrutin, dimanche, les camps du pouvoir et de l’opposition.Sous le titre « transhumance, débauchage et ralliement : gagnants et perdants », le quotidien EnQuête affiche les images de certains leaders qui, en faisant dans le jeu politique électoraliste, n’ont pas « su convaincre leurs bases ». D’autres par contre ont vu leurs « ralliements (du côté du pouvoir) payants » là où quelques uns ont adopté une position de « neutralité préoccupante et dangereuse », analyse le quotidien privé.

Le journal Le Quotidien, qui consacre une large fenêtre au président du parti Pastef et candidat de la coalition Sonko Président, note qu’Ousmane « Sonko crève l’écran » après qu’il fut longtemps « considéré comme un +candidat des réseaux sociaux+ ».

L’Observateur aborde pour sa part le « je t’aime, moi non plus » qui existe entre la ville de Touba et Macky Sall, assimilable sur la base des résultats de la présidentielle dans cette localité comme « l’histoire d’un désamour ».

Toutefois, rapporte Libération, en se basant sur les observations entre autres de l’Union européenne (UE), de l’Union africaine (UA), de la Cedeao et des Etats-Unis, on a assisté à « un scrutin transparent et libre » au Sénégal.

Ainsi d’après Le Soleil, « l’UE évalue positivement l’élection présidentielle », même si dans Dakartimes cet organe et les USA, après avoir demandé « aux acteurs de tous les camps de faire preuve de responsabilité », ont ensuite « parlé du rôle joué par la TFM de Youssou Ndour, membre de la coalition Benno Bokk Yaakaar, et Sen TV de Bougane Guèye Dany, membre de la coalition Idy 2019 ». TFM et Sen TV sont des télévisions privées locales.


Mais en attendant la publication des résultats provisoires officiels, le quotidien VoxPopuli voit déjà les « chiffres contre chiffres » publiés par les camps des candidats Idrissa Seck et Macky Sall.

Dans L’Observateur, « les chiffres de Idy qui appellent à un second tour (sont) : 46,68% pour Macky, 27,68% pour Idy, 19,74% pour Sonko ».

Dans ce journal d’ailleurs, le coordonnateur du Forum civil, Birahim Seck, confie que « notre conviction est que cette élection présidentielle est une élection à deux tours ».

                                                    



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut