International › APA

La nouvelle menace de l’opposition disséquée par la presse togolaise

La nouvelle menace de manifestations brandie par la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise alimente, ce mercredi, les sites d’informations.« Adjamagbo annonce d’intenses manifestations avant la décision de la CEDEAO », titre Togobreakingnews, informant dès les premières lignes de son article que « la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise compte intensifier la lutte tout ce mois de juillet à l’issue duquel les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO formuleront des propositions de sortie de crise au Togo. »

A cet effet, écrit le portail, « Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice du regroupement a appelé les partisans de l’opposition à rester mobilisés pour répondre massivement au prochain appel à manifester qui ne devrait pas tarder ».

A l’issue de leur rencontre avec le pouvoir togolais et la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, poursuit le site, Nana Akufo-Addo et Alpha Condé, les facilitateurs de la crise togolaise ont estimé que les autorités devraient permettre à l’opposition de tenir les manifestations, y compris dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé.

D’après Togobreakingnews, « l’opposition compte saisir cette perche pour éprouver le gouvernement de Sélom Klassou » et annonce de nouvelles séries de manifestations « dans ce mois de juillet ».

Par ailleurs, informe le journal, Brigitte Adjamagbo-Johnson, invite le gouvernement à prendre des dispositions à cet effet.

Icilome s’intéresse également au sujet, et sur son site internet, titre : « La Coalition des 14 appelle la diaspora à intensifier les actions ». Des actions « en vue de l’achèvement de la lutte pour un Togo démocratique et prospère ».


Pour cela, renchérit le site, l’opposition demande à la diaspora de resserrer ses rangs pour « une unité d’action lui permettant d’assumer jusqu’au bout sa responsabilité » dans le combat pour « mettre fin à cinquante et un ans de règne par une même famille ».

Citant un communiqué de la coalition, le portail écrit qu’« en dix mois de combat, de sacrifices et de détermination à l’unisson », l’opposition a ébranlé le régime togolais « qui a perdu de sa superbe et démontré au monde entier sa soif de démocratie et de bien-être ».

Et de rappeler que le peuple togolais dans toutes ses composantes « exige le retour à la constitution de 1992 dans sa version originelle, les réformes électorales y compris le vote de la diaspora et le déverrouillage des institutions. »

A ces exigences, souligne le journal, se sont ajoutés la libération sans condition des détenus arbitrairement détenus pour avoir osé dire non à la mal gouvernance politique et économique qui dure depuis cinquante ans, la levée de l’état de siège illégal dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé et enfin le droit de manifester sur toute l’étendue du territoire.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut