International › APA

La police disperse un sit-in de militants antiesclavagistes à Nouakchott

La police mauritanienne a dispersé, jeudi à Nouakchott, un sit-in organisé par des militants antiesclavagistes qui réclament la libération du président de l’Initiative pour la résurgence de l’abolitionnisme (IRA), en détention depuis le 7 août dernier, a constaté APA.Les policiers ont utilisé la force pour déloger les manifestants qui se regroupaient devant le ministère de la Justice, au cœur de Nouakchott.

Le chef d’IRA (une organisation non reconnue par l’Etat), Biram Abeid Dah, avait été arrêté suite à une plainte déposée par un journaliste mauritanien qui l’accuse d’inciter à la haine contre lui dans un enregistrement audio diffusé dans les sites de communication sociale.

Entretemps, M. Dah a été élu député à l’Assemblée nationale au cours du scrutin organisé le 1er septembre.

Les heurts entre la police et les participants au sit-in ont fait des blessés légers qui ont été transportés vers des structures sanitaires.


Le président d’IRA est lauréat du prix des Nations Unies des droits de l’Homme 2013 pour son «combat non violent contre l’esclavage en Mauritanie » puis du Prix des héros contre l’esclavage et la traite des personnes, décerné par le Congrès américain.

L’esclavage a été officiellement aboli en Mauritanie en 1980 avant d’être incriminé et réprimé par la loi en 2007 puis classé « crime contre l’humanité » et qualifié « d’imprescriptible » par une nouvelle loi en 2015.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut