International › APA

La première journée de la visite du Pape au Maroc suivie par 1,5 milliard de téléspectateurs

Pas d'image

Près de 1,5 milliard de téléspectateurs à travers le monde ont suivi la première journée de la visite du pape au Maroc via les canaux du Vatican, des églises chrétiennes et des chaines internationales, rapporte, ce dimanche, la section des médias du Vatican.Cette tendance va se maintenir à la deuxième journée, voire augmenter avec les autres activités programmées par le souverain pontife.

Pour rappel, quelque 200 journalistes étrangers, tous médias confondus, couvrent cette visite historique dub pape au Maroc.

Le pape est allé à la rencontre de l’Islam marocain lors de sa visite apostolique «dans un pays qui joue un rôle singulier dans l’islam contemporain et où le dialogue inter-religieux est fructueux», écrit le site d’information du Vatican.

Vatican News estime, par ailleurs, que cette visite du Pape « s’inscrit dans un contexte où l’islam est vu avec défiance dans de nombreux pays occidentaux en particulier, quand ce ne sont pas les musulmans eux-mêmes qui sont pris pour cible», notant qu’il s’agit d’ «une visite très symbolique qui devrait mettre du baume au cœur des musulmans meurtris».

Au cours de la première journée de son séjour au Maroc, le Pape François a prononcé un discours sur l’esplanade de la mosquée Hassan lors d’une cérémonie présidée par le Roi Mohammed VI.


Par la suite, le Pape a visité le Mausolée Mohammed V, puis l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams avant de présider une cérémonie en présence de migrants.

Dimanche, il effectuera une visite au centre rural des services sociaux de Témara puis il rencontrera les prêtres de la cathédrale de Rabat.

Vers 12h00, il déjeunera avec des membres du Seguito papal et des évêques du Maroc, puis célébrera une messe au Complexe sportif Moulay Abdellah qui débutera à 14h45.

L’Église catholique est très présente au Maroc et regroupe un nombre croissant de chrétiens d’origines étrangères. Son dynamisme est reconnu notamment en raison de ses activités dans les domaines de l’éducation et du développement, ainsi que par la présence de nombreuses communautés religieuses. Ses débuts remontent d’ailleurs à 1923 lorsque le Pape de l’Église catholique Pie XI avait créé deux Vicariats apostoliques : un avec siège à Rabat et un autre à Tanger.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut