International › APA

La presse béninoise met en exergue infrastructures routières et investissements

Pas d'image

Les quotidiens béninois reçus mercredi à APA reviennent sur l’inauguration la veille du poste de contrôle juxtaposé de Sèmè-Podji à la frontière entre le Bénin et le Nigéria et sur les investissements prévus dans le social pour le compte du budget 2019.« Talon et Buhari offrent un joyau aux deux peuples et à tous les usagers », titre L’Evènement Précis, expliquant que l’infrastructure, d’un coût global de 13 milliards f cfa, a été financée par l’Union européenne et entre dans le cadre du programme de facilitation des transports et transit routiers. Elle est construite sur une superficie de près de 17 hectares et subdivisé en 3 zones à savoir, la zone pour les véhicules commerciaux avec passagers, la zone pour la manutention  des marchandises, autrement dit la douane, et la zone  pour la traversée des piétons.

Ce faisant, La Nation informe que « le Président Talon salue un outil d’intégration » et révèle que c’est un ouvrage frontalier très moderne qui comprend plusieurs bâtiments, notamment des blocs administratifs, une  brigade de douane, une zone d’inspection des camions,  des magasins, des toilettes, un pont bascule, une salle de contrôle via scanner, un service de santé, une salle d’entretien et d’entreposage de groupe électrogène.

Toutes choses qui poussent L’Economiste à conclure : « Vers l’augmentation des recettes douanières ». Selon nos confrères, le rapprochement de ces administrations frontalières contribuera à l’amélioration des performances et au confort de la circulation des personnes et de leurs biens.


A propos des investissements prévus dans le social pour le compte du budget e2019, L’Autre Vision révèle que c’est environ « 439 milliards de f cfa qui seront investis pour renforcer le panier de la ménagère ».

« D’heureuses perspectives, estime le journal, qui explique que le gouvernement veut soulager davantage les peines des populations et donc qu’il s’active pour l’adoption du projet de budget pour l’année 2019 avec une croissance économique de 7,6% pour le pays, stimulé entre autres par une hausse prévue des performances du secteur cotonnier ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut