International › APA

La presse électronique s’impatiente de l’arrivée des facilitateurs au Togo

Les sites d’informations togolais se montrent optimistes ce samedi à l’annonce de l’arrivée durant la semaine prochaine du président guinéen Alpha Condé et de son homologue ghanéen Akufo-Addo au Togo« La crise qui secoue le Togo depuis plus de neuf mois, va sûrement connaître son épilogue les semaines à venir », prédit, toute confiante, Savoir News, agence qui, dans un papier d’angle  consacré à la politique, titre : « Crise au Togo : la CEDEAO à la manette, tout le monde retient son souffle ».

L’agence se réjouit qu’ « à l’allure où vont les choses, les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont décidé d’agir, en prenant vite le taureau par les cornes » et affirme qu’aujourd’hui, « tous les yeux sont tournés vers cette organisation ».

Même si par moment, certains leaders des 14 partis politiques de l’opposition tentent de donner de la voix dans les médias, en invitant la CEDEAO à tenir compte de leurs revendications, Savoir News estime que « la peur gagne peu à peu ce regroupement » parce qu’ « après la sortie de la CEDEAO, certaines pilules seront difficiles à avaler ».

Du côté du pouvoir, avance-t-elle, « c’est le silence radio depuis quelques jours ». « Plus de déclarations, plus de commentaires », constate l’agence qui rapporte que selon « certains observateurs de la vie politique togolaise, les semaines  à venir seront très denses en matière de tractations sur la crise qui secoue le Togo ». Et de rappeler que « la première rencontre des deux chefs d’Etat facilitateurs avec les protagonistes à Lomé, sera très déterminante ».


Icilome écrit pour sa part que « l’arrivée des deux facilitateurs annonce également la reprise imminente des discussions dans le cadre du dialogue politique ouvertes le 19 février dernier, mais qui peine à accoucher de véritables résolutions pour une sortie de crise dans laquelle est plongé le pays depuis le 19 aout 2017 ».

Le site d’informations dit attendre « une feuille de route de la CEDEAO qui déterminera à chaque partie prenante de la crise, la conduite à tenir pour sortir le Togo de l’impasse » et prendre « des décisions qui répondent aux aspirations du peuple togolais ».

« Quelle sera l’attitude des acteurs politiques togolais face aux propositions de l’organisation sous régionale ? », se demande Togo Tribune, qui souligne, toutefois, que la « CEDEAO n’imposera rien aux Togolais ». Mais exigera au contraire, « le respect des principes démocratiques et la nécessité d’aller aux élections avec un cadre plus consensuel ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut