International › APA

La presse en ligne burkinabè commente le procès du putsch manqué

Les journaux en ligne burkinabè continuent de commenter, ce samedi, le déroulement du procès relatif au coup d’Etat manqué de septembre 2015.«Soldat Boureima Zouré: L’interrogatoire du commando analphabète», affiche le site d’information Lefaso.net qui rapporte que le soldat de première classe, Boureima Zouré qui, lors du procès de l’attaque de Yimdi (tenu courant mars 2018), avait avoué être invulnérable aux balles, était hier vendredi à la barre, devant le tribunal militaire.

Le site précise que cette fois, «le commando qui se dit analphabète, était à la barre ce 13 juillet encore, à l’occasion du procès du coup d’État de septembre 2015».

Selon Lefaso.net, Boureima Zouré, lors de son interrogation, «a simplement tout nié, sauf le fait que Dieu lui a fait grâce de certains pouvoirs».

Evoquant le procès, WakaSéra, un autre média en ligne, titre : «Putsch manqué de 2015: le +Touareg+ (surnom du l’inculpé, sergent-chef Roger Koussoubé, Ndlr) s’est réservé de continuer le déballage».

Le confrère relate qu’au troisième jour de son interrogatoire, le Sergent-chef Roger Koussoubé, s’est réservé ce vendredi 13 juillet 2018 de continuer ses révélations devant le tribunal militaire.


«L’ex-agent des renseignements burkinabè, malgré l’assurance du parquet qui affirme avoir tout mis en œuvre pour le sécuriser, a refusé de poursuivre avec ses propos jugés «intéressants», notamment par le procureur militaire et la partie civile », écrit WakaSéra.

A ce sujet, l’Agence d’information du Burkina (AIB), fait remarquer que le sergent-chef Roger Koussoubé qui avait promis de faire le grand déballage, si sa sécurité et celle de sa famille sont garanties, s’est pourtant montré réservé vendredi, malgré les assurances du Tribunal militaire.

Lefaso.net informe aussi que le sergent-chef Adama Diallo, venu à la barre, hier vendredi, à la suite du soldat Boureima Zouré, «demande pardon au peuple burkinabè».

A en croire, ce journal en ligne, l’interrogatoire de Adama Diallo n’a duré que trois heures, et «rendez-vous a été pris pour le lundi 16 juillet, pour l’interrogatoire du sergent-chef Ali Sanou».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut