International › APA

La presse sénégalaise à fond sur la « passe d’armes » entre Macky et Karim

Les quotidiens sénégalais parus vendredi reviennent majoritairement sur les discours du président Macky Sall et de son opposant en exil Karim Wade tenus mercredi, jour de la célébration de la Tabaski au Sénégal.« Commémoration du sacrifice d’Abraham : Tabaski au ‘faîte’ des piques », titre L’Observateur, avec des citations de Karim Wade et Macky Sall en manchette.

« Macky Sall est un beau parleur, ignorant et incompétent, qui a renié tous ses engagements », a estimé le fils de Wade dans une lettre, postée sur les réseaux sociaux, composée de vœux adressés à ses compatriotes sénégalais et de diatribes à l’endroit du régime.

Cependant, « un dirigeant digne, préoccupé par le sort de son peuple, ne doit pas avoir assez de temps pour répondre à ses détracteurs », a rétorqué en substance le chef de l’Etat, après sa prière effectuée à la Grande mosquée de Dakar.

Cette réponse voilée du président Sall fait dire au Quotidien que « Macky ‘vœu’ une opposition républicaine », parce que selon lui « c’est une erreur de ternir l’image du président ».

Ainsi, Vox Pop a été catégorique dans cette ‘’passe d’armes » entre les deux hommes : « Karim Wade immole Macky », barre le journal à sa Une.

Mais, comme tentant de tempérer la tension, Macky Sall déclare qu’on « ne (l’) entendra jamais dire du mal de Wade », son ancien mentor au Parti démocratique sénégalais (PDS, libéral) et père de Karim Wade.

Il a fait cette déclaration lors d’une réception d’anciens camarades dans ce parti, comme Souleymane Ndéné Ndiaye, Pape Samba Mboup et Serigne Mbacké Ndiaye, à qui il a d’ailleurs conseillé de ne « accepter pas qu’on (leur) traite de transhumants ». Ces derniers ont décidé de le soutenir à la l’élection présidentielle de 2019.


Toujours dans cet engouement de la Tabaski, Sud Quotidien s’est intéressé à l’ambiance quasi déserte qui règne dans la capitale sénégalaise au lendemain de cette fête religieuse. « Dakar cherche son monde », titre le quotidien, constatant de passage que la « circulation est fluide » et « l’activité commerciale presqu’au point mort » dans les artères de Dakar.

Orientant son regard sur le pèlerinage à la Mecque 2018, Walfadjri met en lumière « le calvaire des pèlerins sénégalais à Mouna (Arabie Saoudite) ». Le journal ajoute par ailleurs que le délégué général au pèlerinage s’est « décharg(é) sur les restaurateurs et les traiteurs ».

Avançant sur un autre sujet, le quotidien national Le Soleil s’est intéressé aux modèles d’exploitation agro-pastorale avec « les fermes intégrées (qui) freinent l’exode rural ».

Toutefois, Vox Pop a mis en exergue les recommandations du Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour, afin de « mettre un terme à la longue pause pluviométrique ».

La recette qu’a préconisée le religieux consiste en effet à « la fermeture des lieux de débauche (dancings, bars, …) »… là où le président Macky Sall « annonce des mesures d’adaptation et d’atténuation ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut