International › APA

La presse sénégalaise narre l’arrestation du journaliste Adama Gaye

Pas d'image

Les journaux sénégalais, reçus mardi à APA, traitent essentiellement de l’arrestation du journaliste Adama Gaye, poursuivi pour des publications sur les réseaux sociaux visant le président de la République Macky Sall.EnQuête renseigne qu’ « Adama Gaye a été arrêté (hier lundi) par la Division des investigations criminelles (Dic). (En) garde à vue pour offense au chef de l’Etat et diffusion d’écrits contraires aux bonnes mœurs, il pourrait être déféré au parquet aujourd’hui ».

Se demandant « ce qui est reproché à Adama Gaye », WalfQuotidien rappelle que l’ancien collaborateur de Jeune Afrique s’attaquait régulièrement au chef de l’Etat et son entourage à travers les réseaux sociaux. Ce journal rapporte l’une de ses dernières publications : « C’est qu’après t’être retrouvé au cœur d’un autre méga-scandale, mêlant ton frère siamois escroc, Aliou Sall, et le sulfureux Frank Timis, mais lâcher nos hydrocarbures en des mains institutionnelles, individuelles et au milieu d’instances d’arbitrage et médisance coûteuses pour notre pays, te revoici encore à la manœuvre cette fois-ci cornaqué par un escroc d’origine camerounaise établi à Johannesburg (Afrique du Sud), Njock Eyuck Eyong, dont le parcours professionnel est parsemé de troubles judiciaires et d’escroqueries criminelles ».

La Tribune en conclut qu’Adama Gaye est dans une « sall affaire » là où Vox Populi souligne que c’est un « sale temps pour les activistes » puisque cette arrestation fait suite à celle de Guy Marius Sagna.

Dans les colonnes de Vox Populi, l’avocat du mis en cause Me Khoureychi Ba informe que son client « assume une partie des écrits qui lui sont imputés mais nie le post sur son mur Facebook (dans lequel) l’on s’en prend au président de la République ».

De son côté, L’Observateur note qu’ « Adama Gaye (est) kidnappé par l’article 80 ». A en croire ce journal, l’arrestation de ce consultant s’est faite après « une auto-saisine du Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, qui a instruit le Commissaire Ibrahima Diop d’ouvrir une enquête sur les pamphlets d’Adama Gaye sur les réseaux sociaux ». Ce dernier, selon L’Observateur, « risque entre 1 et 5 ans de prison ».


En sports, dans une interview exclusive accordée à Record, l’international sénégalais Sadio Mané tire un bilan de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019 : « Je pense qu’on n’a pas fait un mauvais parcours même si on n’a pas gagné (le trophée). On est près du but. Maintenant, il faut continuer à travailler comme on est en train de le faire. Il y a la prochaine Can 2021 (et) c’est dès maintenant qu’on doit préparer cette prochaine échéance parce qu’on n’a plus le droit de décevoir les Sénégalais ».

Pour sa part, Stades, sous le titre « Sadio, un Lion sans répit », passe à la loupe la saison de l’attaquant de Liverpool (Premier League anglaise). Le joueur formé à l’académie de Génération Foot « a effectué une saison pleine » en participant notamment au championnat, à la Ligue européenne des Champions et à la Can. Partant de là, ce quotidien d’informations sportives estime que cette « surutilisation pourrait peser sur ses épaules au moment d’entamer la nouvelle saison 2019-2020 ».

Enfin, en lutte avec frappe sénégalaise, le roi déchu Eumeu Sène déclare dans Le Quotidien : « Sur le coup, je ne savais pas ce qui s’était passé. C’est mon frère qui m’a appris mon K.O et j’ai compris que c’est la loi du sport ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut