International › APA

La presse togolaise dissèque les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise

La presse électronique togolaise parcourue mardi par APA revient sur les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de la crise politique dans le pays.« Recommandations de la CEDEAO : le PNP de Tikpi Atchadam crie victoire », titre Global Actu.

A sa réunion hebdomadaire, écrit le site, le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam a crié victoire par rapport à la feuille de route que la CEDEAO a proposée pour sortir le Togo de la crise politique.

« Pour cette formation politique, grâce à qui, le 19 août 2017 a été possible au Togo, déclenchant dans les rues une contestation contre le régime de Faure Gnassingbé, l’opposition a acquis l’essentiel et ce qu’il reste n’est plus grand, surtout que le dialogue politique va se poursuivre », poursuit le journal en ligne qui cite Tchatikpi Ouro-Djikpa, Conseiller du président du PNP affirmant : « Sur 4, nous avons obtenu 3. Si on était dans une classe d’examen, sur 20, nous avons 15. C’est ce qui explique notre succès par rapport au sommet de la CEDEAO ».

Pour sa part, Republicoftogo note que « le 20 décembre n’est plus une date indicative », citant le Comité d’action pour le renouveau qui « soutient les recommandations de la Cedeao pour une sortie de crise ».

« Nous souhaitons que le nouveau round du dialogue qui s’ouvre soit le plus direct possible », a indiqué Jean Kissi, Secrétaire général de ce parti.

« Mais ce n’est pas l’avis d’UNIR, le parti majoritaire », précise Republicoftogo.


Pour l’ancien ministre Charles Kondi Agba, Délégué national du mouvement des sages du parti présidentiel, la date est tenable : « Si les chefs d’Etat de la Cedeao ont donné cette date, c’est en connaissance de cause. Ils organisent aussi des élections dans leur pays et savent que c’est possible. Donc, si l’opposition pense que c’est irréaliste, cela n’engage qu’elle ».

« Après les décisions de la Cedeao, l’opposition exige un gouvernement de transition », écrit Togobreakingnews, soulignant que la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise n’abandonne pas l’exigence de la mise en place d’un gouvernement de transition, même après les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise.

« Pour une bonne mise en œuvre de la feuille de route donnée il y a une semaine par les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation communautaire, le regroupement demande au pouvoir de former un gouvernement», poursuit Togobreakingnews.

Le 2 août dernier, rappelle le site d’informations, la coalition a indiqué dans un communiqué prendre acte de la feuille de route de la CEDEAO. Elle a relevé des manquements, dont le silence de l’organisation sur le gouvernement de transition et sur la question de la candidature ou non de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de 2020.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut