International › APA

La réforme supprimant la Primature fait la Une des quotidiens sénégalais

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais reçus à APA ce vendredi traitent pour l’essentiel du changement de régime politique devant supprimer le poste de Premier ministre.« 22 articles (de la Constitution) sur 108 seront modifiés », barre à sa Une Le Soleil qui souligne dans ses colonnes que « la réforme constitutionnelle qui va consacrer la suppression de la Primature sera profonde, en ce sens qu’elle va toucher le cinquième des articles de la Constitution et devrait connaitre son aboutissement avant la fin de la première quinzaine du mois de mai prochain ».

Le même journal signale qu’« Avec le décret 2019-756 (portant sur la répartition des services du gouvernement), le président de la République a mis fin aux fonctions de tous les membres de son cabinet, depuis le 05 avril ».

Revenant sur le changement annoncé de régime politique, L’Observateur soutient que c’est « déjà la guerre » à l’Assemblée nationale. Le journal donne la parole au député du Parti démocratique sénégalais (opposition), Serigne Abdou Bara Dolly, qui déclare : « Nous avons rencontré des députés de la majorité et ils ont promis de s’opposer à cette loi ». Et le porte-parole de l’Alliance pour la République (parti au pouvoir) de rétorquer : « Ce sont les petits esprits qui y voient un acte politique ».

Vox Populi consacre également sa parution du jour à cette actualité et donne la parole au porte-parole du Parti démocratique sénégalais, Babacar Guèye qui estime qu’« il ne restera à l’opposition que la rue pour donner son avis sur les questions politiques ».

Sous le titre « Aymerou annonce la couleur », Sud Quotidien s’intéresse à cette même actualité et donne la parole au président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle qui déclare dans les colonnes du journal que « Si nous ne changeons pas l’article 87, ça confèrerait au président des pouvoirs exorbitants ».


Aymerou Gningue signale, cependant, que « la suppression du poste de Premier ministre ne peut pas impacter négativement le travail » du gouvernement et que « les questions d’actualité telles qu’elles existaient vont rester et les ministres vont venir à l’Assemblée nationale (…) pour répondre de leur politique ».

Le quotidien Enquête s’intéresse, pour sa part, aux « conséquences (de la) scission » du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan suite à la formation du nouveau gouvernement. A ce propos, le journal soutient qu’« à cause des fonds communs, la psychose s’est installée au sein des travailleurs ».

Abordant un tout autre sujet, Le Quotidien parle des violences survenues, hier, à l’Université Gaston Berger(UGB) de Saint-Louis (nord) et arbore ce titre : « L’UGB perd le nord ». En sous-titres, le journal mentionne : « Le Saes (Syndicat autonome des enseignants du supérieur) boycotte les cours – Le personnel : + Nous n’accepterons pas d’être malmenés par les étudiants – La Cesl (Coordination des étudiants de Saint-Louis) : +S’il y a un syndicat qui mérite d’être dissous, c’est le Saes+ ».

Le quotidien spécialisé Stades s’intéresse, de son côté, au tirage au sort pour la CAN Egypte 2019 et arbore ce titre interrogateur : « Le Sénégal évitera-t-il le groupe de la mort ? »



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut