International › APA

La transformation de la structure de l’emploi est « relativement lente au Maroc » (expert)

Pas d'image

La structure de l’emploi dans le secteur agricole vit une transformation « relativement lente », a déclaré mercredi à Meknès, au deuxième jour de la 14e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (Siam), Redouan Arrach.Le directeur de la stratégie et des statistiques (DSS) au ministère de l’Agriculture du Maroc qui s’exprimait lors d’un panel portant sur l’emploi dans le secteur agricole, agro-alimentaire et secteurs associés, a noté que son pays est passé de 41% à 37% en matière de transformation de de la structure de l’emploi, comparé à des pays comme la Turquie, la Tunisie, l’Inde ou la Chine.

« A long terme, la tendance mondiale de l’emploi dans le secteur agricole est à la baisse », a précisé le directeur de la DSS, expliquant par ailleurs que cette tendance structurelle à la baisse du taux d’activité en milieu rural est due à l’augmentation du taux de scolarité dans ces zones.

Toutefois, « la transformation de l’agriculture marocaine enclenchée par le PMV (Plan Maroc Vert) est en cohérence avec la tendance de l’emploi dans les agricultures mondiales », a noté Redouan Arrach, ajoutant que malgré les tendances, « le secteur a créé 48 millions de JT (journées de travail) en 10 ans » à travers différentes filières.


Ouvert hier mardi et devant se poursuivre jusqu’au 21 avril prochain à Meknès, une ville nord-marocaine, le Siam 2019, qui a pour thème : « L’agriculture, levier d’emploi et avenir du monde rural », accueille 240 exposants internationaux originaires de 61 pays.

Cette édition dont l’invité d’honneur est la Suisse enregistre « pour la première fois la participation de 5 continents », avec la présence renforcée de pays issus d’Asie et d’Amérique Latine.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut