International › APA

L’actualité politique au menu des quotidiens marocains

L’action du gouvernement, la visite du Chef du gouvernement espagnol au Maroc et les relations entre le Maroc et l’Algérie sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.+Al Alam+, qui aborde l’action du gouvernement, commente les données inscrites dans la loi de finances pour 2019. Le journal  affirme que le gouvernement, au lieu d’alléger la charge fiscale difficilement supportée par les citoyens, notamment ceux à revenus limité et moyen, n’a pas hésité à taxer encore une fois des produits de consommation et de nouveaux services.

Par cette attitude, le gouvernement aura trahi les promesses qu’il avait données peu de semaines avant l’adoption du budget 2019, notamment sa volonté de soutenir la classe moyenne, de préserver le pouvoir d’achat et d’améliorer le niveau de vie des Marocains, constate-t-il, estimant que l’exécutif, obsédé par une vision « comptable », manque d’une politique cohérente en matière fiscale.

De même, le gouvernement aurait pu revoir la valeur de l’impôt appliqué aux carburants afin d’alléger le fardeau de la hausse dramatique des prix de ces produits, sachant que cette révision ne diminuerait pas ses recettes fiscales, déplore-t-il.

+Le Matin+ rapporte que le chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani et son homologue espagnol, Pedro Sanchez, se sont félicités, lundi à Rabat, des relations distinguées d’amitié et de bon voisinage unissant le Maroc et l’Espagne, relevant la dynamique que connaît la coopération bilatérale dans divers domaines.

Les deux responsables ont relevé à cet égard les opportunités offertes par les deux pays en vue de renforcer les investissements et de promouvoir les partenariats entre les acteurs économiques, indique un communiqué du Département du chef du gouvernement, ajoutant qu’il a été convenu en ce sens d’organiser prochainement un forum d’hommes d’affaires qui favorisera l’initiative d’investissement des deux côtés.


La prochaine réunion de haut-niveau maroco-espagnole, prévue en 2019 à Rabat, constituera une occasion importante pour l’élargissement de la coopération bilatérale dans de nouveaux secteurs prometteurs, dans la perspective de porter les relations entre les deux pays au niveau d’un partenariat stratégique, indique le quotidien.

Les deux parties ont, également, relevé la convergence de leurs points de vue au sujet de plusieurs questions d’intérêt commun au niveaux régional et international, concernant notamment la question de la migration irrégulière en termes de mise en place des conditions de sécurité, de stabilité et de développement dans les régions émettrices des immigrés, ainsi que la responsabilité partagée des pays émetteurs, de transit et d’accueil de ces migrants de trouver des solutions appropriées à cette problématique, ajoute encore le journal.

Abordant les relations entre le Maroc et l’Algérie, +L’Opinion+ affirme qu’au moment où nombre de pays ont ouvertement affiché leur soutien à l’initiative du Maroc de renouer le dialogue avec l’Algérie, cette dernière accueille avec méfiance une démarche d’ouverture dont tout le monde affirme qu’elle serait bénéfique autant aux deux pays concernés qu’aux autres pays du Maghreb, ceux de la région méditerranéenne et du continent africain.

Il est évident que la main tendue à l’Algérie a « pris de court ses décideurs politiques, intellectuellement enfermés dans une position d’hostilité inébranlable » envers le Maroc, « une intransigeance qu’ils ont par ailleurs érigée en un pilier de leur politique extérieure telle que débitée à leur propre opinion publique », explique la publication.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut