International › APA

L’affaire Cheikh Béthio Thioune en vedette dans la presse sénégalaise

Pas d'image

Les journaux sénégalais, reçus mardi à APA, traitent essentiellement du procès de Cheikh Béthio Thioune, guide religieux des Thiantacounes (branche de la confrérie mouride) et quinze de ses disciples impliqués dans le double meurtre à Médinatoul Salam, dans le département de Mbour situé à 88 km de Dakar.De l’avis de L’AS, « implacable, fut le réquisitoire prononcé hier (lundi) par le procureur de la Chambre criminelle de Mbour ». En effet, Le Soleil informe que la « perpète et (l’) arrestation sont requises contre Béthio ».

Selon le quotidien national, le procureur Youssou Diallo, intervenant au quatrième jour de ce procès, « a requis les travaux forcés à perpétuité contre Cheikh Béthio Thioune et 15 de ses disciples et 10 ans de travaux forcés contre 4 autres accusés : Serigne Saliou Barro, Samba Ngom, Aziz Mbacké Ndour (tous les trois en liberté provisoire actuellement) et Mamadou Hanne ».

« Cheikh Béthio (a été) mis à nu » par le réquisitoire de feu du procureur, titre Walfadjri, soulignant que « la situation se complique pour Cheikh Béthio Thioune et ses coaccusés jugés pour « complicité de meurtre, meurtre avec actes de barbaries, recel de cadavres, non-dénonciation de crimes, association de malfaiteurs et détention d’armes à feu sans autorisation entre autres ».

Pour L’Observateur, c’est « terrible » pour les coaccusés, non sans mentionner que « la partie civile chiffre son préjudice à 3 milliards F CFA ». C’est Me Khassimou Touré, un des avocats de la partie civile qui a dénoncé, dans L’AS, « l’assassinat ignoble d’Ababacar Diagne et de Bara Sow » avant de réclamer la somme de 3 milliards F CFA en guise de dommages et intérêts.


A en croire ce journal, ce montant devrait être partagé aux familles des défunts à raison de 1,5 milliard chacune ». En outre, renseigne Sud Quotidien, le procureur a sollicité « un mandat d’arrêt » international contre Cheikh Béthio Thioune qui, pour des raisons médicales, est hors du territoire national.

Le procureur Youssou Diallo, dans les colonnes du journal EnQuête, a conseillé (à Béthio) « de se constituer prisonnier parce qu’il ne pourra pas faire appel s’il est condamné par contumace ». Pour toutes ces raisons, Le Quotidien en conclut que « Béthio (est) exposé ».

Le meurtre d’Ababacar Diagne et de Bara Sow remonte au 22 avril 2012. Ces disciples de Cheikh Béthio Thioune se sont rendus dans son domaine de Médinatoul Salam afin de renouveler leur allégeance. Mais la venue d’Ababacar Diagne et de Bara Sow, qui sont devenus des persona non grata à cause de quelques problèmes avec le guide religieux, a conduit à l’irréparable.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut