International › APA

L’affaire Petro-Tim et le message de Macky Sall aux Lions à la Une au Sénégal

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parus samedi traitent principalement de l’affaire Petro-Tim suite à l’enquête de la BBC qui soulève un scandale pétrolier impliquant Aliou Sall, frère cadet du président Macky Sall, et le message de ce dernier aux Lions de football qui doivent participer à la Can 2019 prévue en Egypte.« Scandale Petro-Tim-La pression monte sur Aliou et Macky », titre Walf Quotidien, informant que l’opposition veut saisir les justices britannique et américaine, la Cedeao et l’Ua…

Selon ce journal, la mobilisation d’un million de manifestants à la place de l’Obélisque est également envisagée.

Traitant de ce « scandale Petro-Tim », EnQuête explique les « enjeux d’une suite judiciaire » et note qu’on s’achemine vers l’ouverture d’une information judiciaire au Sénégal, plutôt qu’en Grande-Bretagne.

A sa Une, L’Observateur donne la parole à l’opposant Ousmane Sonko qui affirme : « Aliou Sall est une catastrophe…J’ai été entendu par le Fbi à l’Ambassade des USA. On va porter plainte devant le procureur. Nous attaquerons BP ».

De son côté, Le Quotidien parle du limogeage en vue de la Caisse des dépôts et consignations du mis en cause et titre : « Aliou va CDC fonctions ». Selon nos confrères, le conseil d’administration de la CDC va entériner la décision du président la semaine prochaine.


Pendant ce temps, Le Soleil revient sur la remise du drapeau national à l’équipe nationale de football devant participer à la Can 2019, mettant ainsi en exergue les propos du chef de l’Etat, Macky Sall qui dit aux joueurs : « Laissez la Teranga ici et soyez implacables ».

Ces propos font la Une de Record qui écrit : « Laissez ici la Teranga ! »

Dans L’As, Macky Sall poursuit et exhorte les poulains d’Aliou Cissé : « Soyez de vrais Lions et ramenez-nous le trophée ».

« Soyez des Lions chasseurs. Laissez la Teranga ici », poursuit le président Sall dans Vox Populi, faisant dire à Stades que « Macky Sall exhorte au +dem ba diekh+ ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut