International › APA

Lancement à Abidjan de Africa Radio avec A’Salfo et Manu Dibango comme actionnaires

Pas d'image

Africa Radio, une radio panafricaine visant à accompagner le développement du continent au plan éducatif, social, sportif, économique et culturel, a été lancée mercredi à Abidjan, en présence de la quasi-totalité des actionnaires que sont notamment A’Salfo et Manu Dibango.Le projet d’Africa Radio est né de la rencontre de Dominique  Guihot, Président directeur général d’Africa Média, entité éditrice du  programme d’Africa No 1 Paris, de Jean-Michel Severino, président du  fonds d’investissement Investisseurs & Partenaires, et de quatre  personnalités africaines.

Outre A’Salfo, Manu  Dibango et Dominique Guihot, sont associés au projet Investisseurs &  Partenaires, représentés par Jean-Michel Severino, l’économiste Momar  Nguer, directeur marketing de Total Sénégal,  Total Cameroun et Kenya,  puis Lionel Zinsou, ancien Premier ministre béninois.  

«  Ce qui m’envoie dans cette aventure, part d’un déjeuner à Paris, je  suis invité par Dominique qui a un projet à me présenter, il me parle de  ce projet et je vois son engagement de pouvoir montrer que l’Afrique  aussi à un autre visage que les gens ne connaissent pas » à travers  Africa Radio, a dit A’Salfo. 

Chose  surprenante, « Dominique est Français et c’est lui qui me parle des  potentialités que l’Afrique peut avoir, et je dis, ce n’est pas à moi  d’être pessimiste sur mon continent, alors j’adhère tout de suite au  projet et je dis on va y aller et s’il y a d’autres associés qui y  croient (…) on ira jusqu’au bout », a-t-il raconté.  

Pour  Dominique Guihot, ce parcours qui commence à Abidjan, où Africa Radio  peut être captée à partir de la fréquence 91.1 FM, ce lancement « marque  la plus belle aventure » de la radio, symbole du « retour » de Africa  No 1, une radio panafricaine qui a changé la vie de beaucoup  d’auditeurs. 

Il y a 20 ans, Dominique qui a  pris la direction de Africa N0 1 à Paris, a soutenu qu’à l’époque cette  radio était « la vitrine de la grande radio panafricaine qui bénéficiait  déjà d’un auditoire important, mais qui était au service du continent  avec des émissions comme le Journal des auditeurs ».   


Africa  Radio se veut une synergie africaine. Le plan d’actions de son Conseil  d’administration devrait permettre à la radio panafricaine de se  déployer sur tout le continent africain, et au-delà, à travers le monde.  Et ce, depuis Abidjan, « le centre de gravité » de cette radio.  

«  Le droit à l’information fait partie des droits fondamentaux des  concitoyens et le gouvernement ivoirien veut respecter cette exigence en  ouvrant les ondes à toutes les offres d’informations dès lors qu’ il  les trouve pertinentes », a dit son porte-parole Sidi Touré, ministre de  la Communication et des médias.

Le processus  de libéralisation de l’espace radiophonique entamé en Côte d’Ivoire  depuis les années 90, permet de compter au 31 mai 2019 un effectif de  199 radios agréées,  toute catégorie confondue, émettant en modulation  de fréquence.

La Côte d’Ivoire compte trois  radios sonores de service public, une radio institutionnelle  (La radio  de la paix), cinq radios privées commerciales dont la société Africa  Radio SA créée en 2016 et 185 radios non commerciales de types  communautaire et associatif.  

Africa Radio  ambitionne de devenir dans les cinq années à venir un acteur privé  indépendant majeur du paysage radiophonique africain. La radio émet à  Paris sur la fréquence 107.5 et devrait bientôt diffuser ses émissions à  Brazzaville sur 94.5 FM.  



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut