International › APA

Lancement à Abidjan de la 6è édition du Grand Prix des Transports de l’Afrique de l’Ouest

Pas d'image

La 6è édition du Grand Prix des transports de l’Afrique de l’ouest, baptisée édition de la « consécration », a été lancée, mardi, à l’hôtel du District d’Abidjan autour du thème « les transports, véritable gisement d’emploi-jeune ».Selon Auguste Danoh, le président du comité d’organisation de l’édition prévue pour les 26 et 27 septembre 2019, après cinq éditions, cinq raisons expliquent le nom de baptême de la présente.

« La crédibilité du Prix, la pertinence et la qualité des distinctions, la grande foi, la détermination et le sérieux affichés lors des éditions antérieures constituent pour nous un gage de satisfaction qui confère la notoriété d’où l’édition de la consécration », a justifié M. Danoh, surtout que « cette édition enregistrera la présence effective du Premier ministre à nos côtés », a-t-il ajouté.

Poursuivant, Auguste Danoh a souligné que cette édition est « un grand challenge d’une synergie véritable et parfaite » en vue d’une organisation digne des parties prenantes. Pour lui, la thématique de la manifestation ouvre les portes d’un secteur économique qui offre « des réponses concrètes aux préoccupations du gouvernement et de la communauté sur la question de l’emploi-jeune ».

Pour le Commissaire Mamadou Dosso, Président des Armateurs et consignataires de Côte d’Ivoire, « le prestige de ce Prix fait la fierté du monde des transports dans la sous-région » faisant remarquer que « le thème de l’édition doit interpeller et mobiliser au plus haut niveau car le transport dirige la vie et le vécu des hommes ».


Ce qui a fait dire à Diaby Ibrahim, directeur général du Haut conseil du Patronat des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire que  « ce sera une occasion d’honorer les acteurs de ce secteur qui est au début et à la fin de tout ».

Dix pays de la sous-région sont attendus à cette 6è édition qui marque, également, les 10 ans du Prix, indique-t-on.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut