International › APA

Lancement du 5è Recensement général de la population et de l’habitat de Côte d’Ivoire

Le cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2019) de Côte d’Ivoire d’un coût de 19,6 milliards FCFA a été lancé, vendredi à Abidjan, cinq ans après celui de 2014 qui « n’a pas permis d’obtenir les résultats escomptés», a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.La Côte d’Ivoire a  réalisé son quatrième RGPH en 2014 pour disposer d’une base d’informations fiables en vue d’orienter les importantes réformes économiques et sociales ainsi que les ambitieux investissements du programme économique et social décliné dans les Plans nationaux de développement successifs. 

« Malheureusement, des contraintes d’ordre financier, technique et politique n’ont pas permis d’obtenir les résultats escomptés », a regretté la ministre du Plan et du développement, Nialé Kaba au cours de la cérémonie de lancement.

«L’évaluation des résultats du RGPH 2014 effectuée par l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population, en anglais)  à la demande du Gouvernement, a recommandé la reprise du processus », a poursuivi Mme Kaba.

Ce cinquième RGPH, « consistera à recueillir des données démographiques, sociales et économiques sur toute la population vivant sur le territoire national qu’elle soit ivoirienne ou étrangère ».

Les résultats du recensement permettront d’avoir une meilleure connaissance de la répartition et de la structure de la population. Ils permettront également de renseigner sur l’habitat, les infrastructures et les équipements publics.

« Le RGPH fournira donc un véritable vivier d’informations permettant de mieux orienter les politiques économiques et sociales, et aussi d’en assurer le suivi-évaluation », a encore expliqué la ministre du Plan et du développement.

Ce recensement bénéficie du soutien des partenaires techniques et  financiers. La Représentante résidente de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, Mme  Argentina Matavel, a assuré de la disponibilité de son institution, à  accompagner le pays pour le succès du RGPH 2019.


A ce propos, la ministre Nialé Kaba a salué, « tout l’appui du Système des Nations unies notamment l’UNFPA qui s’est engagé à soutenir le RGPH sur les trois années que devrait durer l’opération. L’objectif recherché est d’en garantir le succès ».

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Sansan Kambilé qui   représentait le Premier ministre, ministre du budget et du portefeuille  de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, a exhorté la population à une adhésion  massive à ce 5ème Recensement général de la population et de l’habitat.

« J’exhorte l’ensemble de la population de la Côte d’Ivoire à adhérer à ce recensement et à réserver un bon accueil aux agents  recenseurs, en leur fournissant des informations justes », a-t-il déclaré.

Le RGPH 2019 se situe dans le contexte des importantes opérations à caractère statistique que la Côte d’Ivoire mène actuellement notamment le Registre national des personnes physiques (RNPP), l’enquête sur le niveau de vie des ménages et l’adressage des rues.

Le coût du RGPH 2019 est de 19,6 milliards de FCFA pour lequel l’Etat de Côte d’Ivoire a déjà décaissé 3 milliards de FCFA pour les travaux préparatoires.  Le 19 décembre 2018, une table ronde des bailleurs sera organisée dans l’objectif de boucler le financement de l’opération.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut