International › APA

« L’approche militaire pas suffisante pour éradiquer le terrorisme » (Chercheur)

L’approche militaire est insuffisante pour éradiquer le terrorisme, a estimé lundi à Dakar, Dr Bakary Sambe, enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et Directeur de Timbuktu Institute.S’exprimant au cours du séminaire post-forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, Dr Sambe a préconisé d’aller au-delà de l’approche militaire car, « même si elle n’est pas inutile, elle est insuffisante. Elle ne réglera pas le problème du terrorisme », a-t-il dit, citant l’exemple du Nord Mali et de l’Afghanistan.

Ce faisant, il a recommandé « une approche inclusive » qui nécessite la prévention, l’intervention, l’interdiction, l’intégration et la réconciliation.

« Il faudrait aussi l’implication de la famille, du gouvernement, de la communauté, de la société civile mais aussi de tout cet ensemble qui constitue une chaine, dont chaque maillon est important pour pouvoir développer une stratégie de prévention de  l’extrémisme violent », a ajouté le chercheur.


Contrairement au Dr Sambe, le général Paul Ndiaye, Directeur du Centre des hautes Etudes de Défenses et de Sécurité (CHEDS) a estimé que la réponse sécuritaire dans la lutte contre le terrorisme est vitale.

« Il faut que les forces de dépense et de sécurité s’adaptent à la nouvelle menace. C’est pourquoi, vous avez vu une évolution au sein des forces. Nous voyons des forces spéciales qui apparaissent, une réorganisation du renseignement, la création de l’agence de sécurité, et la création du Centre des hautes études de défense et de sécurité pour s’occuper de la réflexion stratégique, au-delà de ces aspects sécuritaires qui me parait être déterminante et primordiale », a dit le colonel Ndiaye.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut