International › AFP

L’armée nigériane nomme un nouveau commandant contre Boko Haram

L’armée nigériane a nommé un nouveau commandant pour mener la lutte contre les jihadistes de Boko Haram dans le nord-est du pays, où les attaques contre des cibles militaires se sont intensifiées ces derniers mois.

Le général Benson Akinroluyo prend le poste du général Abba Dikko à la tête de l’opération Lafiya Dole, a annoncé le porte-parole de l’armée, Texas Chukwu, dans un communiqué publié samedi.

Akinroluyo devient le cinquième commandant en deux ans à être déployé dans le nord-est pour mener la lutte contre les insurgés islamistes, dans un contexte de recrudescence des attaques, notamment contre des bases militaires, qui ont fait des dizaines de morts.

Le général Dikko n’avait été nommé qu’en juillet dernier et depuis lors, au moins neuf attaques ont été recensées contre des bases militaires, la plupart près des rives du lac Tchad, région contrôlée par la faction du groupe de l’État islamique d’Afrique de l’Ouest (ISWAP), après une possible prise de contrôle par des éléments plus radicaux.


Le conflit a coûté la vie à plus de 27.000 personnes depuis 2009 et près de deux millions de personnes ne peuvent toujours pas rentrer chez elles dans la région du lac Tchad.

Bien que le gouvernement et l’armée nigériane assure régulièrement que la région est sécurisée, le nord-est du Nigeria est toujours frappé par des attaques régulières.

Samedi soir, des centaines de personnes ont été contraintes de fuir leur domicile lorsque Boko Haram a fait irruption dans le village de Jimmi, près de la ville clé de Maiduguri, incendiant des maisons et pillant le bétail.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut