International › APA

L’attractivité de la Côte d’Ivoire présentée à des Ivoiriens et des investisseurs en France

L’inspecteur général d’Etat de Côte d’Ivoire, Théophile Ahoua N’Doli, a présenté le week-end dernier à Lille, en France, l’attractivité et le potentiel de l’économie ivoirienne, impulsée par le leadership du chef de l’Etat Alassane Ouattara.M. Ahoua N’Doli a exposé, le 14 décembre 2019, sur l’embellie économique de la Côte d’Ivoire, à l’occasion d’une conférence de presse de la Délégation France du Rassemblement des Alassanistes, autour du thème : « le bilan positif du président Alassane Ouattara et son impact sur l’attractivité de notre belle Nation, la Côte d’Ivoire ».

Invité d’honneur et  conférencier, l’inspecteur général d’Etat de Côte d’Ivoire avait à ses côtés, l’Ivoirien Ali Touré, président du Conseil international des céréales, venu de Londres pour soutenir son aîné. 

La Côte d’Ivoire, première puissance économique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), recèle d’un potentiel de croissance des plus importants au monde. Le pays a réalisé au cours de cette décennie des acquis économiques importants grâce à des réformes majeures.

En 2018 et pour la septième année consécutive, la Côte d’Ivoire a atteint un taux de croissance au-dessus de 7%, porté par le secteur privé.

Le secteur privé ivoirien représente deux tiers du total des investissements, 83% des emplois et contribue pour 90% des ressources de l’Etat. Le pays a d’ailleurs élaboré une stratégie pays qui s’étend sur 2020-2030, et qui devrait permettre un « nouveau pacte » entre secteur privé/public avec un changement de paradigme visant à stimuler la croissance.  


Sur la période 2016-2018, les flux des Investissements directs étrangers (IDE), selon le rapport 2019 de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), sont passés de 577 à 913 millions de dollars US, soit une croissance de 31%. La Côte d’Ivoire est le pays le plus attractif de la zone Uemoa avec une part captée de 28% en 2018 devant le Sénégal 20%, le Mali 15% et le Niger 15%.

L’invité d’honneur, Théophile N’Doli, s’est par ailleurs entretenu avec des opérateurs économiques de la ville. Il a également échangé avec la communauté ivoirienne des Hauts de France, notamment avec M. Arthur Dally, président des Ivoiriens des Hauts de France et M. Fofana, un des doyens de la ville.

Cette première conférence du Rassemblement des Alassanistes France était pilotée par Mme Matenin Marie Estelle Traoré. Elle a regroupé plusieurs personnalités remarquables dont M. Gilles Pergneaux député européen, ancien adjoint au maire de Lille, et président du Comité stratégique du cercle des ambassadeurs et Mme Nathalie André, élue du Nord, consultante pour le FMI travaillant avec l’Afrique. 

La conférence a également enregistré la présence de M. Landry Beldjeu, président de l’Amicale des Ivoiriens des Hauts de France, M. Kalifa président des étudiants de Lille et son équipe. Avant la conférence, M. Ahoua N’Doli a effectué une série de rencontres et d’entretiens individuels avec des politiques du Nord, à l’Hermitage Gantois. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut