International › APA

Le Bureau ivoirien du droit d’auteur explique ses missions aux festivaliers du FEMUA 12

Pas d'image

Le Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA), l’organisme de gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins en Côte d’Ivoire, a expliqué vendredi à Abidjan, ses missions et son fonctionnement aux festivaliers de la douzième édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo ( FEMUA) en vue « d’améliorer son image », a appris APA sur place. A l’occasion de ce festival, indique une note d’information transmise à APA, le BURIDA a déployé deux activités à savoir, des rencontres d’échanges et l’animation d’un stand à l’Institut national de la jeunesse et des sports (NJS, l’un des sites du festival au Sud d’Abidjan).

« Ces activités visent à mieux faire connaître les missions et le fonctionnement d’une société de gestion collective et l’intérêt pour l’artiste d’y adhérer, mais surtout offrir un cadre d’échanges pour davantage s’imprégner des préoccupations des titulaires de droit», rapporte la note, soulignant que,  In fine, le BURIDA entend également à travers ces activités « améliorer son image» auprès du public.

Plusieurs thèmes dont celui « des avantages et défis du numérique dans la gestion collective des droits» ont été développés par des experts devant des festivaliers du FEMUA 12 qui a pour thème «Genre et développement ».


 Organisé chaque année par le mythique groupe musical ivoirien Magic System,  le FEMUA, est l’un des plus grands festivals de l’Afrique subsaharienne. Cette douzième édition qui enregistre la participation de plusieurs artistes de renommée internationale dont Oumou Sangaré et Kaaris, s’achèvera dimanche.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut