International › APA

Le Burkina lance la construction de sa 14e mine industrielle

Pas d'image

Le Burkina Faso a lancé officiellement les travaux de construction de la mine d’or de Sanbrado, portant à 14 le nombre de mines en exploitation industrielle dans le pays, a-t-on appris mardi auprès du ministère des Mines.Selon cette source, c’est le Premier ministre (PM) Christophe Joseph Marie Dabiré qui a procédé à la cérémonie de lancement le 10 mai 2019.

La mine de Sanbrado, dont le permis d’exploitation est détenu par la Société des mines de Sanbrado (SOMISA) se trouve dans la commune de Boudry, dans la province du Ganzourgou, région du Plateau-Central, à une centaine de kilomètres à l’est de Ouagadougou.

La première étude de faisabilité indiquait que le projet pourrait produire 9 tonnes d’or en 5 ans.

«Les retombées socio-économiques que cette mine va générer une fois en activité, justifient tout l’intérêt que le gouvernement lui accorde», a fait remarquer le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani.

Selon lui, les contributions directes au budget de l’Etat en termes d’impôt et de taxes sont estimées à 156,5 milliards de FCFA sur une période de 11 ans au cours desquelles 50 tonnes d’or seront produites avec en moyenne 7,3 tonnes par an au cours des six premières années.


La mine contribuera versera plus de 11 milliards de FCFA au Fonds de développement local et plus de 2 milliards au Fond de réhabilitation environnementale.

Elle devrait permettre de créer également 800 emplois durant sa phase de construction et 700 autres pendant la phase de production, dont 90% de nationaux.

Les travaux de construction de la mine de Sanbrado sont prévus pour prendre fin en Juillet 2020 et la coulée du premier lingot d’or est annoncée pour le troisième trimestre 2020.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut