International › APA

Le compte rendu du Conseil des ministres en exergue à la Une journaux ivoiriens

Pas d'image

Les journaux quotidiens ivoiriens parus, jeudi, sur l’ensemble du territoire national font le compte rendu du Conseil des ministres, présidé, mercredi, à Abidjan par le chef de l’Etat Alassane Ouattara.Rendant compte des décisions du Conseil des ministres, Fraternité Matin informe que le gouvernement a présenté, hier, le bilan partiel du plan d’actions prioritaires 2019 du vaste chantier dénommé Plan social du gouvernement (PS Gouv) 2019-2020.      

Le quotidien gouvernemental donne également des informations sur la grâce présidentielle accordée à 3000 détenus et sur l’adoption d’un nouveau code pour les marchés publics. Ce qui fait dire à Le Rassemblement que Ouattara fait montre d’une « largesse à tout rompre » en opérant « encore, un gros sacrifice pour la cohésion » à travers cette libération de 3000 autres détenus.

« Conseil des ministres : le chef de l’Etat accorde une grâce à 3000 détenus de droit commun pendant que le gouvernement fait le bilan des six mois écoulés de son programme social », reprend Le Patriote, là où Le Nouveau Réveil s’insurge contre cette libération de « microbes, escrocs, et criminels à col blanc ».

C’est un total de 10300 enseignants du primaire et du secondaire qui ont été recrutés pendant que des centaines de châteaux d’eau et plusieurs pompes hydrauliques villageoises ont été également construites ou réhabilitées, précise Le Jour Plus en reprenant le bilan du gouvernement sur son programme social.

La politique occupe également une place de choix à la Une des journaux ivoiriens. Ouvrant le bal dans cette rubrique, Le Temps crie au « faux, faux, rien que du faux » du « pétard mouillé du régime » dans l’affaire « 3000 milliards sur le compte de Gbagbo en Suisse », révélée par une journaliste du célèbre journal en ligne français Mediapart.       


De son côté, Le Matin s’intéresse à toute autre chose en expliquant « ce qui coince réellement à Bruxelles » en prélude à la rencontre Bédié-Gbagbo.

 Avant leur rencontre de Bruxelles, Bédié passe un autre coup de fil à Gbagbo, affirme par contre L’Inter. De toutes les façons, répond Adama Bictogo, cadre du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) dans les colonnes de Le Patriote « Bédié et Gbagbo, c’est 1+1=1 ».

Situation politique : dans son combat contre le RHDP, Soro reçoit le soutien d’un président africain. Ouattara rentre dans une colère noire, affiche pour sa part Soir Info avant de révéler que Soul To Soul (l’ex-directeur du protocole de Guillaume Soro) a été expulsé de sa résidence de fonction après avoir refusé le poste d’ambassadeur de Côte d’Ivoire en Italie.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut