International › APA

Le Covid-19, sujet dominant dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, parvenus mercredi à APA, traitent essentiellement du coronavirus avec notamment la polémique autour de l’aide alimentaire d’urgence mise en branle par le gouvernement.Vox Populi affirme qu’il y a une « nébulleuse autour des denrées destinées aux familles démunies ». Ce journal, persuadé que « le virus infecte le riz de Mansour Faye », met en cause « deux marchés de riz pour 17 milliards F CFA attribués à Avanti et Afri And Co appartenant au propriétaire de Planet Kebab ».

Dans les colonnes de Vox Populi, Moustapha Diakhaté, l’ancien président du groupe parlementaire de la majorité soutient que l’attribution de ces marchés risque « de faire imploser le pacte national (puisque) de gros nuages planent sur l’union nationale » dans le cadre de la bataille contre le coronavirus.

A en croire l’ex-député, « il est noté depuis quelques jours des pratiques aux antipodes de la bonne gouvernance dans l’attribution des marchés relatifs à l’acquisition de denrées alimentaires et leur convoyage ».

Cela fait dire à Sud Quotidien qu’il y a un « parfum de scandale ». Selon ce journal, le gagnant du marché de fourniture des denrées, « inconnu au bataillon des importateurs de riz », serait un « proche » de Mansour Faye, le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale.

Justement, Rayan Hachem, le patron des sociétés Avanti et Afri And Co se défend dans L’AS : « Je n’ai rien à cacher. Ce n’est pas parce que j’ai commencé par Planet Kebab que je ne dois pas évoluer. La société Avanti importe du riz depuis maintenant 4 ans. En plus, j’ai un dispositif pour la production et la promotion du riz local ».

Sous le titre « Les gâtés et les oubliés de la République », EnQuête indique que « les ménages sénégalais figurant dans le Registre National Unique (RNU), bénéficiaires depuis des années de certaines politiques comme les bourses de sécurité familiale, la Couverture Maladie Universelle (CMU)… vont encore profiter des programmes de l’Etat dans le cadre de la lutte contre le (Covid-19), indépendamment de leur statut d’impacté ou non. Pendant ce temps, regrettent certains spécialistes, des milliers de ménages, directement affectés par la crise actuelle, risquent d’être laissés en rade ».


Le Soleil s’entretient avec le philosophe Souleymane Bachir Diagne confiné à New-York (Etats-Unis). Dans le quotidien national, l’universitaire conclut qu’ « il est heureux que les hommes et femmes de science travaillent à vaincre la pandémie dans une collaboration internationale qui dit la grandeur de l’humain. Cette collaboration est réelle et, même s’ils n’ont pas disparu, les égoismes des laboratoires concurrents, de nations en compétition s’effacent devant l’urgence. C’est une affaire de temps mais l’humain vaincra par sa science et sa raison ».

De son côté,  L’observateur se fait l’écho des « témoignages poignants du Modou-Modou (nom donné aux émigrés sénégalais) de Touba et de sa famille ». A bâtons rompus, Yaram Mar, jugé peu précautionneux par une frange de la population, dit ses vérités : « Ceux qui m’accusent d’avoir introduit délibérément le coronavirus à Touba ont tout faux. Cela m’a fait trop de chagrin. A cause de cette fausse assertion, je n’ai pas fermé l’œil pendant 4 jours et j’étais contraint d’éteindre mon téléphone pour éviter de subir ce fardeau ».

Poursuivant, M. Mar jure être bien portant avant son retour, le 6 mars dernier, au Sénégal. « La maladie n’était pas encore déclarée dans la région d’où je venais. Donc, c’est fort probable que je sois contaminé (durant) le trajet », a-t-il renseigné.

Enfin, Le Quotidien informe que la région de Louga est « admise aux urgences ». D’après ce journal, « la situation épidémiologique devient alarmante (avec) 27 personnes positives (au coronavirus) en une semaine ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut