International › APA

Le député Nialbé, nouveau chef de file de l’opposition tchadienne

Pas d'image

Le président de l’Union pour le Renouveau et la Démocratie (URD), Romadoumngar Félix Nialbé est le nouveau le chef de file de l’opposition suite à un arrêt de la Cour suprême, a appris APA, samedi, de sources proches de ce parti.Le député Saleh Kebzabo, par ailleurs président de l’Union national pour le développement et le renouveau (UNDR) a perdu son statut de chef de file de l’opposition après la réduction du nombre de ses députés de huit à sept, conformément à la loi.

« Le chef de file de l’opposition revient au parti qui a plus de députés. En cas d’égalité, un décompte des suffrages exprimés devrait être fait », a expliqué à APA, le nouveau chef de file de l’opposition, Romadoumngar Félix Nialbé.

M. Nialbé a souligné qu’après le décès d’un de ses député, l’UNDR s’est retrouvé avec huit députés tout comme l’URD. « Mais, a-t-il souligné, à l’époque, en 2016, son parti, par solidarité de l’opposition n’a pas voulu évoquer les dispositions de la loi sur le décompte des suffrages exprimés ».


« En mars 2019, l’UNDR a vu un de ses députés démissionné, réduisant leur nombre à sept. C’est pourquoi nous avons saisi la Cour suprême pour statuer. Par arrêt du 11 avril, la Cour suprême a effectivement donné à l’URD raison parce qu’elle a huit députés et a désigné son président comme le nouveau chef de file de l’opposition », a indiqué Romadoumngar Félix Nialbé.

Le député Saleh Kebzabo, dont le congrès de son parti vient d’être reporté, n’a pas encore réagi à cette situation.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut