International › APA

Le député Yacouba Sangaré présente ses «excuses» après sa participation au conclave du RACI

Le député ivoirien Yacouba Sangaré, membre du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix) de Koumassi (Sud Abidjan), a présenté mercredi ses « excuses » après sa participation au 5è conclave du Rassemblement pour la paix (RACI), assurant rester « un militant RHDP convaincu », dans un communiqué.« A toute ma famille politique, sympathisants, militantes et militants, cadres et élus RHDP (coalition au pouvoir), je présente mes sincères excuses pour les désagréments et autres frustrations subis suite à l’interprétation ostentatoire de cette affaire », affirme M. Sangaré dans le communiqué. 

Il a laissé entendre que les valeurs qui le caractérisent et qui ne lui ont « jamais fait défaut, entre autres, loyauté et fidélité, font de (lui) un militant RHDP convaincu », prenant toutefois acte de la déclaration de désolidarisation prononcée par le RHDP Koumassi.

Clarifiant cette situation dont, selon lui, « l’exploitation tendancieuse vise à nuire » à son image et son honneur, Yacouba Sangaré explique, suite à une invitation, s’être rendu à ce rassemblement sans avoir participé aux travaux.

Il a d’ailleurs fait savoir sa « démission » de son poste de coordinateur d’Abidjan Sud du RACI, depuis le 22 mai 2018 pour des raisons de convenance personnelle, estimant que cela ne saurait à son sens être un motif suffisant pour décliner cette invitation, étant entendu qu’il n’y était pas convié pour prendre part aux travaux.


« N’ayant pas participé aux travaux, je ne saurais être comptable des résolutions issues du conclave. Aussi, voudrais-je préciser ici, que les décisions arrêtées lors de ce conclave ne m’engagent  ni de près ni de loin », a-t-il déclaré.

« Pour éviter toute équivoque, je tiens à rassurer les militantes et les militants, sympathisants  du RHDP de Koumassi, de mon entière disponibilité et mon engagement sans faille à servir le parti, en témoigne ma contribution en tant que directeur de campagne à la récente victoire éclatante de la liste RHDP aux élections municipales du 13 octobre 2018 à Koumassi », a-t-il poursuivi.

Le député ivoirien a en outre relevé que  le président d’honneur du RACI, Guillaume Soro,  chef du Parlement, est  vice-vice-président du Rassemblement des républicains (RDR,  parti présidentiel) et sa présence à cette cérémonie ne saurait engager l’ex-ministre Ibrahima Cissé Bacongo dont il est le suppléant à l’hémicycle.  



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut