International › APA

Le film marocain « Le Bleu du Caftan » en compétition pour le grand prix du FESPACO

Le film marocain «Le Bleu du Caftan» de Maryam Touzani sera en compétition pour le grand prix du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) au Burkina Faso.Au total, 15 longs métrages seront en course pour remporter l’Etalon d’or du Yennenga, la récompense suprême du FESPACO, le plus grand rendez-vous du cinéma africain qui se déroulera du 25 février au 4 mars.

Les films retenus représentent, outre le Maroc, le Burkina, le Cameroun, la Tunisie, le Sénégal, l’Egypte, le Nigeria, le Mozambique, l’Angola, le Kenya, l’Ile Maurice, l’Algérie et la République dominicaine.

«Le Bleu du Caftan» dépeint l’histoire de Halim et Mina qui possèdent une boutique de couture traditionnelle dans la ville de Salé. Afin de répondre aux demandes successives des clients, ils engagent le jeune Youssef, un apprenti de talent qui se dévoue entièrement à l’apprentissage de la broderie et de la confection auprès de Halim.

Ce long métrage se penche aussi sur l’amour du métier qui, dans le cas du film, est celui du tailleur traditionnel. Ainsi, Halim souhaite suivre le métier de son père et refuse la «mécanisation qui affecte cet ancien métier».


«Le Bleu du Caftan» a remporté de nombreux prix internationaux, notamment le Prix du public au 40ème Festival du cinéma méditerranéen Arte-Mare de Bastia, le Prix de l’Association grecque des critiques de cinéma, le Prix du public au 28ème Festival international du film d’Athènes, ainsi que le Prix de la critique internationale au Festival de Cannes.

Outre Saleh Bakri, d’autres acteurs ont participé à ce long métrage, sélectionné pour représenter le Maroc à la compétition des Oscars 2023 dans la catégorie «Long métrage étranger», dont Lubna Azabal, Ayoub Messioui, Mounia Lamkimel et Hamid Zoughi.

Le FESPACO, principal rendez-vous du cinéma en Afrique, se tient tous les deux ans à Ouagadougou. Chaque édition voit des films de tous formats entrer en compétition pour briguer l’Etalon d’or. Depuis 1969, date de sa création, il rassemble à Ouagadougou des dizaines de milliers de spectateurs et acteurs du milieu du 7e art.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut